1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La fortune des milliardaires rognée en 2015-étude
Reuters13/10/2016 à 17:35

    ZURICH, 13 octobre (Reuters) - Les milliardaires se sont 
relativement appauvris l'an dernier, si l'on s'en tient à leur 
fortune cumulée, bien que l'Asie continue de produire un nouveau 
milliardaire presque tous les trois jours, lit-on dans une étude 
publiée jeudi. 
    Selon le rapport d'UBS  UBSG.S  et de PwC  PWC.UL  dans 14 
grands marchés, successions, chute des matières premières et 
hausse du dollar expliquent que les milliardaires aient vu leur 
fortune fondre de 300 milliards de dollars (272 milliards 
d'euros) en 2015, à 5.100 milliards de dollars (4.618 milliards 
d'euros). 
    Compte tenu qu'il y a 1.397 milliardaires sur la planète, 
soit 50 de plus en net par rapport à 2014, chacun d'eux pèse en 
moyenne 3,7 milliards de dollars.  
    "Après plus de vingt années d'une création de richesse sans 
précédent, le Second âge d'or est au point mort", écrivent les 
auteurs de l'étude. 
    En données nettes, les Etats-Unis ont fourni cinq 
milliardaires de plus, 41 étant entrés dans le classement des 
ultra-riches et 36 en étant sortis. La Chine à elle seule a 
produit 80 nouveaux milliardaires, issus essentiellement de la 
high tech.  
    Le rapport observe enfin qu'il se produira dans les 20 ans à 
venir un transfert de richesse d'une ampleur sans précédent, 
moins de 500 personnes léguant à leurs héritiers et ayants droit 
plus de 2.100 milliards de dollars, une somme à peu près 
équivalente à l'économie de l'Inde.  
 
 (Michael Shields; Claude Chendjou pour le service français, 
édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer