1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Formule 1 de retour en France au Castellet en 2018
Reuters05/12/2016 à 15:39

    PARIS, 5 décembre (Reuters) - La Formule 1 sera de retour en 
France sur le circuit Paul-Ricard du Castellet (Var) à l'été 
2018, après dix ans d'absence, a annoncé lundi Christian 
Estrosi, président du conseil régional de Provence-Alpes-Côtes 
d'Azur (Paca). 
    Le contrat signé porte sur cinq épreuves, jusqu'en 2022, 
a-t-il précisé lors d'une conférence de presse. 
    "Nous sommes fiers, avec ceux qui m'entourent. C'est une 
victoire immense", a dit Christian Estrosi, amateur de sport 
mécanique et ancien pilote de moto. 
    Le dernier GP de France de F1 a eu lieu en 2008 sur le 
circuit de Magny-Cours (Nièvre), près de Paris, avec un déficit 
important épongé par l'État et les collectivités locales. Il 
avait déjà eu lieu au Castellet dans les années 70 et 80. 
    "Ce fut pour notre pays une véritable cicatrice de perdre ce 
grand prix", a souligné Christian Estrosi. 
     L'édile avait promis au printemps, pendant sa campagne pour 
la présidence de la région Paca, qu'il ferait tout pour faire 
revenir la F1 au Castellet, en tablant sur des retombées 
touristiques dans la région. 
     Le projet monté par l'ancien copilote de rallye français 
Jean Todt, devenu directeur d'écuries de sport automobile, et la 
région Paca a reçu le feu vert de Bernie Ecclestone, le grand 
argentier de la F1. 
    Christian Estrosi a souligné que le coût du plateau de F1 
était "conforme à celui d'un plateau européen".  
    Selon la presse spécialisée, le coût d'un plateau de F1 en 
Europe est actuellement estimé à 20 millions d'euros, et jusqu'à 
deux fois plus en Asie. 
    Les collectivités de la région Paca seront impliquées 
financièrement dans ce dossier au sein d'un Groupement d'intérêt 
public (GIP) qui sera constitué en décembre prochain.  
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer