1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La fin de la «Sécu étudiante», c'est bien ?
Le Parisien31/08/2019 à 07:36

La fin de la «Sécu étudiante», c'est bien ?

Fini la Sécu étudiante. A partir de dimanche 1er septembre, tous les étudiants de l'enseignement supérieur sont automatiquement rattachés, pour leur couverture santé obligatoire, aux Caisses primaires d'assurance maladie. Fini le passage obligé par les mutuelles étudiantes qui, par délégation, géraient la couverture de base des étudiants.Maintes fois épinglées pour leur mauvaise gestion, les mutuelles étudiantes, au premier rang desquelles La mutuelle des étudiants, LMDE, numéro un du secteur, se sont donc vues amputées de cette mission de service public et ne peuvent vendre que de la complémentaire santé.Cette réforme à trois étages lancée à la rentrée 2017 achève en cette rentrée sa mise en place avec l'intégration des 1 452 000 derniers étudiants encore sous gestion des mutuelles étudiantes. Au total, 2,6 millions d'étudiants sont désormais gérés directement par l'Assurance maladie.Une simplification et des économies. Les ministres de la Santé, Agnès Buzyn, et de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, se félicitent de cette réforme qui apporte « de la simplicité, une qualité de service renforcée et un gain de pouvoir d'achat ». Plus besoin en effet de se réaffilier chaque année à l'Assurance maladie. Fini aussi les retards de paiement, documents égarés... les étudiants vont bénéficier du savoir faire des CPAM.Enfin, fini les 217 euros de cotisation annuelle pour adhérer au régime obligatoire puisque cette adhésion est gratuite depuis la rentrée 2018. Seule reste à régler la « Contribution à la vie étudiante et au campus », créée en 2018. Ses 90 euros sont collectés par les Crous, services des œuvres universitaires, et redistribués aux établissements pour financer des actions sociales, sportives, sanitaires...La crainte d'une baisse de couverture. Le premier syndicat étudiant, l'UNEF, redoute toutefois une baisse de couverture. « En 2017, 85 % des étudiants étaient ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    31 août11:03

    A quand la suppression des assurances complémentaires, qui coutent horriblement chers. La CPAM peut prendre en charge ce service via une contribution des Français

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer