1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« La fin de l'alimentation », ou comment le dérèglement climatique bouleverse aussi nos habitudes alimentaires
Le Monde26/02/2019 à 10:03

Les conséquences du réchauffement climatique menacent directement les cultures, modifiant, à terme, les modes d'alimentation dans le monde. C'est la conclusion de l'enquête menée par deux auteurs allemands dans le livre « La fin de l'alimentation ».

Livre. « Thé ou café ? » Cette petite phrase anodine, qui agrémente généralement la fin des repas, pourrait un jour n'être qu'un lointain souvenir. De même que le carré de chocolat ou l'amande qui l'accompagne. Le coupable : le changement climatique, qui entraîne des sécheresses, des inondations ou la prolifération de parasites destructeurs. Alors que le réchauffement ne cesse de s'aggraver - les quatre dernières années sont les plus chaudes de l'histoire -, deux auteurs allemands, l'agronome Wilfried Bommert et la journaliste Marianne Landzettel, tentent de répondre à une question cruciale dans leur ouvrage intitulé La Fin de l'alimentation : les agriculteurs pourront-ils continuer éternellement à remplir nos assiettes ?

Leur enquête, à la rencontre de paysans, d'éleveurs, mais aussi de chercheurs du monde entier, débute dans la Grande Vallée de Californie. C'est là que sont cultivés 80 % de la production mondiale d'amandes et la moitié des fruits et légumes commercialisés aux Etats-Unis. Mais en raison des sécheresses à répétition, l'eau est devenue une denrée rare et rationnée, objet d'une querelle politique et juridique. De plus en plus de terres arables sont désormais en friche faute d'être irriguées, tandis que les autres sont cultivées en puisant dans la nappe phréatique avec des puits toujours plus profonds.

Des modifications à l'échelle de la planète Les agriculteurs américains sont loin d'être les seuls touchés : aucun pays n'est épargné. Il y a l'Inde, où la mous...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer