1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Fifa relève Jérôme Valcke de ses fonctions
Reuters17/09/2015 à 22:49


(Actualisé tout du long) ZURICH/NEW YORK, 17 septembre (Reuters) - La Fifa a relevé de ses fonctions son secrétaire général Jérôme Valcke, jeudi, quelques heures après les déclarations d'un ancien footballeur tendant à l'impliquer dans une affaire de revente de billets pour la Coupe du monde 2014. Par l'intermédiaire de son avocat, Jérôme Valcke a rejeté les accusations le visant. Quelques heures plus tôt, l'ancien footballeur israélien Benny Alon avait déclaré au cours d'une conférence de presse à Zurich avoir accepté, en 2013, de verser de l'argent en liquide à Valcke en échange de billets pour la dernière phase finale de Coupe du monde, qu'il comptait revendre à un prix bien supérieur à leur valeur à des supporters dans le but de partager ensuite les bénéfices avec le secrétaire général. Benny Alon a ajouté que la combine n'avait finalement pas été mise à exécution et qu'il n'avait jamais versé de l'argent à Valcke. Reuters n'a pu confirmer de source indépendante les affirmations d'Alon. La Fédération internationale de football, qui a indiqué que Jérôme Valcke était "relevé de ses fonctions avec effet immédiat et jusqu'à nouvel ordre", dit avoir demandé à la commission d'éthique de la fédération de mener une enquête officielle à ce sujet. La Fifa contrôle les droits de vente de l'ensemble des billets pour la Coupe du monde et a imposé par le passé des sanctions à des responsables impliqués dans des affaires de revente au noir. (Mica Rosenberg et Simon Evans Eric Faye pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer