Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GLENCORE

4.32EUR
+0.23% 
Ouverture théorique 0.00

JE00B4T3BW64 8GC

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    4.30

  • clôture veille

    4.31

  • + haut

    4.35

  • + bas

    4.28

  • volume

    72

  • valorisation

    62 315 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.04.18 / 16:23:43

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter GLENCORE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GLENCORE à mes listes

    Fermer

La Fed veut mieux encadrer les banques présentes dans l'énergie

Reuters23/09/2016 à 22:45
    WASHINGTON/NEW YORK, 23 septembre (Reuters) - La Réserve 
fédérale américaine a présenté vendredi un projet visant à 
limiter les positions prises par les grandes banques de Wall 
Street sur le marché de l'énergie, en les forçant à augmenter 
les fonds propres couvrant les risques liés à ces 
investissements. 
    Les règles actuelles autorisent des établissements tels que 
Goldman Sachs  GS.N  ou Morgan Stanley  MS.N  à investir dans le 
stockage et le transport d'énergie davantage que d'autres 
banques, mais le nouveau projet de la banque centrale rendrait 
ces investissements plus coûteux en capital, donc 
potentiellement moins rentables. 
    Si son projet est appliqué, les banques devront en effet 
détenir davantage de fonds propres pour couvrir les risques 
inhérents à leurs prises de position dans l'énergie et les 
matières premières.  
    La Fed envisage aussi d'interdire à des institutions 
financières de contrôler des centrales électriques ou encore à 
des holdings bancaires de posséder des stocks de cuivre. 
    La publication de projet donne le coup d'envoi d'une phase 
de commentaires et de débats de trois mois, et il peut être 
modifié.  
    La Fed estime que la mise en oeuvre de ses propositions 
permettrait de protéger les banques et l'ensemble du système 
financier contre des mésaventures coûteuses telles que la 
catastrophe de l'explosion de la plate-forme pétrolière 
Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010. 
     
    LES BANQUES CONCERNÉES ONT DÉJÀ RÉDUIT LA VOILURE 
    Dans son projet, les banques devraient détenir environ un 
dollar de fonds propres pour chaque dollar investir dans les 
infrastructures énergétiques.  
    Pour respecter ces règles, les banques de Wall Street 
pourraient donc devoir lever quelque quatre milliards de dollars 
de capitaux.  
    Les institutions financières visées ont déjà commencé à 
réduire leurs investissements dans le raffinage, le transport et 
le stockage d'énergie, une activité de plus en plus surveillée 
par les autorités.  
    Morgan Stanley a ainsi ramené la valeur globale de ses 
positions sur le marché des matières premières physiques à 321 
millions de dollars (286 millions d'euros)en 2015 contre 9,7 
milliards en 2011.  
    Goldman Sachs s'est elle aussi séparée de la majeure partie 
de ses infrastructures d'énergie mais elle reste un acteur de 
premier plan du courtage de carburants fossiles.  
    J. Aron, la filiale de matière première de Goldman Sachs, a 
ainsi échangé au deuxième trimestre plus de gaz naturel que les 
compagnies Chevron  CVX.N  et Exxon Mobil  XOM.N  à elles deux, 
selon la publication spécialisée Natural Gas Intelligence. 
    Morgan Stanley et Goldman Sachs ont refusé de commenter les 
propositions de la Fed vendredi.  
    Entre 2007 et 2009, le courtage de matières premières 
représentait pour ces deux banques et certaines autres jusqu'à 
20% des revenus annuels totaux. 
    Depuis la crise financière, le durcissement de la 
réglementation de ce marché a toutefois eu pour effet de 
concentrer la majeure partie des activités de courtage de 
matières premières entre les mains de spécialistes comme 
Glencore  GLEN.L , Vitol Group ou Mercuria Energy Group.  
     
 
 (Patrick Rucker et Olivia Oran; Marc Angrand pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

+0.23%
+0.47%
0.00%
+0.70%
+1.41%
0.00%
+0.81%
+0.70%
+0.46%
-1.12%
-0.92%
-0.40%
-0.52%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.