Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La famille royale saoudienne s'éloigne timidement du clergé wahhabite

Reuters17/12/2014 à 20:05

par Angus McDowall RYAD, 17 décembre (Reuters) - La famille royale saoudienne s'efforce de revoir ses relations avec l'école wahhabite, courant sunnite saoudien ultra-conservateur, car elle considère de plus en plus que les enseignements de certains membres de ce clergé constituent une menace pour la sécurité intérieure. La radicalisation de musulmans au sein d'un des pays les plus conservateurs au monde d'un point de vue religieux a entraîné des attaques à l'intérieur du royaume et une augmentation du nombre de citoyens saoudiens ayant rejoint des mouvements djihadistes en Irak et en Syrie. Les pratiques religieuses extrémistes ont par ailleurs pesé sur des efforts de la famille régnante de doper l'emploi dans le premier pays exportateur de pétrole. Au cours de la dernière décennie, la famille al Saoud a pris des mesures visant à exercer un contrôle sur les représentants religieux et leurs sermons et a commencé à soutenir la candidature de religieux plus modérés aux plus hautes fonctions cléricales. La famille royale s'est également attaquée à des domaines dont les orientations étaient jusqu'alors définies uniquement par le clergé, tels que l'éducation et la justice, et a assuré la promotion d'éléments d'identité nationale non liés à la religion. Mais malgré ces avancées, la famille Saoud reste proche du wahhabisme et son clergé, selon des analystes et des diplomates. "Ils soutiennent un wahhabisme plus national, plus moderne, plus conforme à l'image du royaume à l'étranger, plus approprié d'un point de vue économique", analyse Stéphane Lacroix, auteur du livre "Les islamistes saoudiens, une insurrection manquée". La position saoudienne sur la religion musulmane est importante et symbolique, l'Arabie saoudite étant le berceau de l'islam et ses revenus tirés du pétrole lui permettant de financer l'activité de missionnaires wahhabites à l'étranger. DOCTRINE ULTRA-CONSERVATRICE Le clergé wahhabite est proche de la dynastie al Saoud depuis la moitié du 18e siècle. "La légitimité de la famille royale est principalement fondée sur l'islam. Sans cela, la Maison des Saoud est faible. Mais politiquement, la région lui donne une importante légitimité", explique pour sa part le dignitaire religieux Mohsen al Aouaji. La doctrine traditionnelle wahhabite est ultra-conservatrice, considérant les chiites comme hérétiques, s'opposant aux interactions avec des non-musulmans, à la mixité des genres, imposant une vision stricte de la loi islamique et exhortant au retour des premières pratiques musulmanes. La mainmise du clergé wahhabite sur l'éducation a contribué à l'émergence d'un extrémisme islamique auprès des jeunes Saoudiens, selon la famille al Saoud, ce qui a entraîné des problèmes concernant la sécurité intérieure et a produit des diplômés ne maîtrisant que trop peu des sujets tels que les mathématiques ou les langues étrangères. Les hauts responsables du clergé - sous la pression exercée par le roi Abdallah - ont dénoncé des doctrines extrémistes telles que celles prônées par Al Qaïda ou le groupe Etat islamique mais continuent de promouvoir des idées intolérantes. Ils ont ainsi diminué les efforts de réforme de l'économie en se prononçant contre le travail des femmes, contre des modifications de l'éducation vers un enseignement plus technique et en bloquant une réforme de la justice. (Agathe Machecourt pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.