Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La famille Agnelet se déchire aux assises

Reuters09/04/2014 à 17:07

THOMAS AGNELET RÉCUSE LES ACCUSATIONS CONTRE SON PÈRE SUR AGNÈS LE ROUX

par Pierre-Henri Allain

RENNES (Reuters) - La mère et le frère de Guillaume Agnelet, qui accuse son père d'avoir tué en 1977 Agnès le Roux, une riche héritière d'un casino niçois, ont formellement démenti mercredi des allégations mises sur le compte d'un homme psychologiquement perturbé.

Un des fils de Maurice Agnelet et sa première épouse Annie Litas, qui s'est exprimée par visioconférence, ont témoigné devant la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine après les accusations formulées lundi dernier par Guillaume.

Selon ce dernier, sa mère lui aurait révélé au début des années 1990 les détails du crime, resté jusqu'à présent sans cadavre, qui aurait été commis en Italie il y a 36 ans à l'aide d'une arme à feu, alors que Maurice Agnelet et la victime faisaient du camping sauvage près de Monte Cassino.

Guillaume Agnelet affirme qu'à deux reprises son père lui a aussi confié que "tant qu'ils ne retrouveraient pas le corps", il serait "tranquille" et qu'il savait où il se trouvait.

Interrogée mercredi par le président de la cour d'assises, Annie Litas, aujourd'hui âgée de 72 ans, a nié à plusieurs reprises avoir fait de quelconques révélations à son fils.

"Je le conteste formellement et je trouve ça complètement irréaliste, rocambolesque", a t-elle déclaré au sujet de la scène de crime racontée par son fils.

Guillaume Agnelet raconte que le corps d'Agnès Le Roux aurait été dénudé et déposé dans un sous-bois et le véhicule du couple abandonné sur le parking d'une gare ferroviaire.

Invitée a donner son interprétation des déclarations tardives de son fils, qui avait toujours soutenu l'innocence de son père auparavant, Annie Litas les a attribuées aux "souffrances" endurées par son fils en raison de l'affaire.

"Guillaume est en grande souffrance, il a besoin de prouver qu'il rejette sa famille", a-t-elle dit, ajoutant que son fils avait été à un certain moment "en dépression" et qu'elle avait craint qu'il ait "perdu l'équilibre psychique".

DES RÉVÉLATIONS "INCROYABLES"

Guillaume Agnelet, un informaticien de 45 ans, a maintenu mercredi la teneur de ses dernières dépositions.

"Je ne fais que retranscrire ce qui est là depuis 30 ans maintenant, au plus près de mes souvenirs. Je ne fais la guerre à personne", a t-il déclaré à la barre.

"Il y avait en moi un dilemme qui ne s'est résolu qu'au pied du mur. J'ai senti que si je ne le faisais pas maintenant, je le regretterais toute ma vie", a t-il ajouté pour expliquer les raisons qui l'ont poussé à dévoiler ces derniers jours "un secret familial" qui le "tue à petit feu".

Son frère Thomas, 42 ans, a de nouveau jugé les affirmations de son aîné "incroyables".

"Cela aurait provoqué un tel bouleversement dans le foyer que je m'en serais rendu compte" a t-il dit.

Ex-avocat niçois, Maurice Agnelet, 76 ans, est jugé depuis trois semaines à Rennes pour l'assassinat d'Agnès le Roux, riche héritière du Palais de la Méditerranée, un casino niçois. La femme avait disparu en octobre 1977 sur fond de guerre des casinos et son corps n'a jamais été retrouvé.

Soupçonné d'avoir voulu se débarrasser de sa maîtresse pour récupérer l'argent de la vente du casino, Maurice Agnelet a d'abord bénéficié d'un non-lieu avant que la réouverture du dossier en décembre 2000, l'une de ses ex-épouses revenant sur l'alibi qu'elle lui avait fourni.

Lors d'un premier procès en 2006 à Nice, Maurice Agnelet a été acquitté puis condamné en appel un an plus tard à vingt ans de réclusion par la cour d'Aix-en-Provence.

En janvier 2013, la Cour européenne des droits de l'homme a toutefois jugé que ce second procès, en l'absence de preuves matérielles, n'avait pas été équitable et a renvoyé l'affaire devant les assises d'Ille et Vilaine.

Le verdict est attendu vendredi.

(Edité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.