1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La délicate question des invendus d'Amazon en France
Le Point29/08/2019 à 12:43

Amazon a été la cible de nombreuses critiques après un reportage de Capital il y a quelques mois. L'émission avait révélé que le géant de l'Internet jetait des millions d'objets neufs invendus chaque année. Pointée du doigt, elle a annoncé des changements, affirmant qu'elle changerait de stratégie pour ses produits non alimentaires invendus. Mais cela ne concernera pas tous les pays pour l'instant, explique Le Figaro.Ces produits invendus seront bien donnés à des réseaux d'organisations caritatives aux États-Unis et au Royaume-Uni à compter du 1er septembre. Mais ce ne sera pas le cas en France, par exemple. En cause : le coût de la TVA pour ce genre de don, qui correspond à 20 % de la valeur de l'objet et qui reste à payer si celui-ci est neuf quand il est donné. « L'extension du programme hors du Royaume-Uni est actuellement bloquée, car dans la plupart des pays de l'Union européenne, les réglementations en vigueur relatives à la TVA imposent que les vendeurs s'acquittent de la TVA relative au coût de chaque produit donné, ce qui n'est pas économiquement viable pour les dizaines de milliers de TPE et PME qui vendent directement leurs produits sur Amazon », se justifie Amazon auprès du Figaro.Lire aussi Produits invendus : sous le feu des critiques, Amazon change de stratégieLutte contre le gaspillageCette question de la TVA à payer est plus délicate pour les produits de la Marketplace d'Amazon : il appartient à des revendeurs et le...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer