1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La décision de la BCE "est derrière nous", dit Villeroy de Galhau
Reuters11/10/2019 à 16:05

LA DÉCISION DE LA BCE "EST DERRIÈRE NOUS", DIT VILLEROY DE GALHAU

PARIS (Reuters) - Les décisions qui ont été prises lors du dernier conseil des gouverneurs ont été discutées et légitimement adoptées, a déclaré vendredi François Villeroy de Galhau, membre français du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

La BCE a annoncé le 12 septembre une série de mesures d'assouplissement, dont l'abaissement du taux de dépôt à -0,50%, provoquant de vifs débats, plusieurs intervenants, dont François Villeroy de Galhau, ayant publiquement déploré la reprise des rachats d'actifs.

"La discussion au Conseil des gouverneurs de début septembre est derrière nous; chacun s'y est exprimé légitimement, et les décisions y ont été prises tout aussi légitimement", a-t-il dit vendredi

"Ce que nous voulons maintenant, c'est résolument regarder en avant, avec deux éléments de consensus forts autour de Mario Draghi: nous devons maintenir une politique monétaire accommodante face au ralentissement économique et à l'inflation trop faible."

"Et ensuite il est très souhaitable que la politique budgétaire prolonge maintenant ce soutien monétaire, partout où c'est possible en Europe."

(Leigh Thomas, Nicolas Delame pour le service français)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Eco-30
    12 octobre09:30

    "nous devons maintenir une politique monétaire accommodante face au ralentissement économique et à l'inflation trop faible". Il faut sauver les banques zombies, et continuer à camoufler l'inflation réelle (logement, transport) en trafiquant les indices européens (IPCH). Quant au ralentissement économique, la BCE en est HAUTEMENT responsable (Dette Publique = +25% à cause des zombies).

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer