1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La croisade de "Bild" contre la Grèce fait polémique
Le Point28/02/2015 à 10:24

Une position clairement anti-Grèce ? Sans ménagement, le journal allemand Bild appelle ses lecteurs, depuis plusieurs jours, à dire "non à la Grèce". En une du tabloïd ce vendredi, un titre blanc sur fond bleu : "Les lecteurs de Bild disent Non ! Pas d'autres milliards pour la Grèce." Le quotidien le plus lu d'Allemagne serait en campagne, comme le rappelle Le Figaro, contre l'extension des aides européennes aux Grecs.

L'édition de jeudi proposait d'imprimer une page sur laquelle était écrit un énorme "Nein" ("non"), accompagné d'une phrase : "Pas un milliard de plus pour ces gloutons de Grecs". Après s'être pris en photo avec, les lecteurs devaient renvoyer le tout au journal. L'opération avait suscité de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux.

59 % des Allemands contre

Ce vendredi, le journal s'interrogeait sur le vote qui avait lieu en fin de matinée au Bundestag, le Parlement allemand. Sur 587 votes exprimés, 542 députés ont voté pour l'allongement de quatre mois du programme européen d'aides à la Grèce. Pour le journal, une telle mesure présentait un risque pour "l'argent des Allemands".

Souhaitant convaincre à tout prix, Bild a illustré sa campagne par un sondage Insa indiquant que 59 % des Allemands ne soutenaient pas, eux aussi, la prolongation des aides. L'association des journalistes allemands conteste cette prise de position radicale qui, selon elle, "dépasse la limite". Pour son président, Michael...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer