Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Croatie redirige les migrants vers la Slovénie

Reuters17/10/2015 à 18:18

(Actualisé avec réaction slovène §5 croate §6 allemande §9) par Aleksandar Vasovic et Marja Novak LJUBLJANA, 17 octobre (Reuters) - Des migrants et réfugiés traversant les Balkans pour rejoindre l'Union européenne ont commencé à arriver samedi en Slovénie au lendemain de la fermeture par la Hongrie de sa frontière avec la Croatie. Selon les autorités de Ljubljana, quelque 300 migrants sont arrivés samedi matin à la frontière slovéno-croate, où ils devaient être enregistrés avant de poursuivre leur périple vers l'Autriche et l'Allemagne. Après la décision de la Hongrie, la Croatie a commencé à rediriger les demandeurs d'asile vers l'ouest en direction de la Slovénie, mais cela prend du temps, comme en témoigne la longue file d'autocars alignés durant la nuit à la frontière entre la Serbie et la Croatie, où la police contrôle les entrées. Les autorités slovènes ont décidé de suspendre le trafic ferroviaire avec la Croatie afin de limiter les arrivées. Elles discutent également avec Zagreb pour limiter l'entrée des migrants à deux postes-frontières, Gruskovje et Petisovci, dans l'est de la Slovénie, non loin de la frontière hongroise. "Pour le moment, il n'y a pas de problème et il n'est pas nécessaire de recourir à l'armée mais il est bien d'avoir envisagé cette option si cela se révèle nécessaire", a déclaré un responsable du ministère slovène de l'Intérieur. Le ministre croate de l'Intérieur, Ranko Ostojic, a mis en garde contre le risque d'un "effet domino" provoqué par la fermeture des frontières hongroises. Quant au gouvernement hongrois, après avoir constaté, dit-il, que des migrants "apparaissaient" en territoire slovène, il a décidé de rétablir temporairement des contrôles à sa frontière avec la Slovénie. Le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto a dit à l'agence de presse MTI que cette mesure était en conformité avec les accords de Schengen sur la libre circulation. PROBLÈME NON RÉSOLU En Allemagne, un responsable gouvernemental a jugé que les mesures de blocage prises par les autorités hongroises n'ont en rien résolu le problème. "Ces mesures vont à l'encontre de nos efforts pour établir une solidarité européenne", a-t-il expliqué. Contrairement à la Croatie, la Hongrie et la Slovénie appartiennent à l'espace Schengen. Depuis que le nombre de migrants et réfugiés arrivant dans l'UE par les Balkans s'est brusquement accru durant l'été, la Hongrie a clôturé sa frontière avec la Serbie, avant de faire de même avec la Croatie. La Slovénie, qui compte deux millions d'habitants, dit pouvoir faire face à l'arrivée de quelque 8.000 migrants par jour. Ljubljana, de même que Zagreb, déclarent ne pas s'opposer au passage des migrants tant que l'Allemagne et l'Autriche continueront de les accueillir. La Hongrie fait partie d'un groupe de plusieurs pays d'Europe centrale qui s'opposent au programme de répartition de 120.000 réfugiés entre pays membres de l'UE. Au total, quelque 700.000 migrants et réfugiés sont attendus cette année dans l'UE après avoir traversé la mer Egée ou la Méditerranée en provenance de Turquie ou d'Afrique du Nord. Lors d'un Conseil européen consacré jeudi à la crise migratoire, les dirigeants de l'UE se sont mis d'accord sur un "plan d'action" prévoyant une aide financière qui pourrait s'élever à trois milliards d'euros pour la Turquie, la perspective d'un assouplissement de l'octroi de visas pour ses ressortissants et une relance des discussions sur son adhésion en échange de sa coopération face à l'afflux de réfugiés vers l'Europe. ID:nL8N12F5DA Mais la Hongrie a jugé ces propositions insuffisantes et dénoncé l'incapacité des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE à se décider sur la création d'un corps international pour surveiller les frontières extérieures de l'Union, notamment en Grèce, principal pays d'entrée des migrants dans l'espace Schengen. (Avec Krisztina Than à Budapest, Fedja Grulovic à Berkosovo; Serbie; , Marton Dunai à Zakany; Hongrie; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.