Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La CPI condamne le Congolais Thomas Lubanga à 14 ans de prison

Reuters10/07/2012 à 18:44

LE CHEF DE GUERRE CONGOLAIS THOMAS LUBANGA DYILO CONDAMNÉ À 14 ANS DE PRISON

LA HAYE (Reuters) - Le chef de guerre congolais Thomas Lubanga Dyilo a été condamné mardi par la Cour pénale internationale de La Haye à quatorze ans de prison pour le recrutement d'enfants soldats lors du conflit en République démocratique du Congo (RDC).

Il s'agit de la première condamnation prononcée par la CPI depuis sa création voici dix ans.

Thomas Lubanga a été reconnu coupable en mars dernier d'avoir enrôlé des garçons et des filles de moins de 15 ans pour combattre pendant la guerre civile en RDC, en 2002 et 2003.

L'ancien chef de guerre aura encore huit ans à purger derrière les barreaux, le temps qu'il a déjà passé dans le centre de détention de la CPI étant décompté.

L'accusation avait requis trente ans de détention mais la peine a été raccourcie en raison de la bonne conduite du prévenu et de plusieurs erreurs du procureur chargé du dossier, Luis Moreno Ocampo, qui a récemment achevé son mandat, a déclaré le président du tribunal, Adrian Fulford.

Cette sentence a déçu certains Congolais, surtout en comparaison des cinquante ans de prison prononcés en mai à l'encontre de l'ancien président libérien Charles Taylor par un tribunal spécial de La Haye.

"Nous espérions qu'il reste en prison à vie, afin de soulager la mémoire des victimes", a dit Emmanuel Folo, un juriste spécialiste des droits de l'homme d'Ituri.

C'est dans cette région de l'est de la RDC qu'environ 60.000 personnes ont trouvé la mort entre 1999 et 2003, dans un conflit ethnique entre l'Union des patriotes congolais de Lubanga et des milices de l'ethnie Lendu, dont l'Armée populaire congolaise et la Force de résistance patriotique en Ituri.

La CPI doit encore juger de nombreux suspects, comme l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, qui attend à La Haye de comparaître pour des crimes contre l'humanité commis dans son pays, mais aussi d'autres qui n'ont pas été arrêtés, tel le président soudanais Omar Hassan al Bachir.

Thomas Escritt, Jean-Stéphane Brosse et Baptiste Bouthier pour le service français, édité par Gilles Trequesser


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.