Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIR BERLIN

0.03EUR
-14.38% 

GB00B128C026 AB1

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.03

  • clôture veille

    0.03

  • + haut

    0.03

  • + bas

    0.03

  • volume

    0

  • valorisation

    3 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.06.18 / 08:03:12

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur AIR BERLIN

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter AIR BERLIN à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIR BERLIN à mes listes

    Fermer

La cour de Karlsruhe défend la taxe sur l'aérien

Reuters05/11/2014 à 13:42

(Actualisé avec des précisions et réactions) KARLSRUHE, Allemagne, 5 novembre (Reuters) - La Cour constitutionnelle allemande a rejeté mercredi un recours du Land de Rhénanie-Palatinat contre la taxe nationale sur le trafic aérien, dénoncée par les compagnies aériennes et les aéroports allemands comme néfaste à leurs activités. Les juges de Karlsruhe ont déclaré que cette taxe, appliquée depuis 2011 sur tous les vols commerciaux au départ des aéroports allemands, respectait la constitution fédérale et ne violait pas les droits des passagers ni des compagnies. Cette taxe rapporte environ un milliard d'euros par an au budget fédéral. A elle seule, Lufthansa LHAG.DE , principale compagnie aérienne allemande, s'est acquittée d'environ 350 millions d'euros en 2013. La compagnie déficitaire Air Berlin AB1.DE a elle versé 143 millions d'euros pour cette taxe l'an pssé. L'Etat de Rhénanie-Palatinat, dans l'ouest de l'Allemagne, affirme que les aéroports des régions frontalières perdent des voyageurs au profit de leurs concurrents des pays voisins, tels les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, qui n'appliquent pas de taxe de cette nature. Les compagnies aériennes allemandes font valoir que cette taxe n'est pas répercutable sur les prix des billets du fait d'une concurrence féroce et militent activement pour son abrogation; certains parlementaires, de fait, ont laissé entendre qu'ils étaient partisans de sa disparition progressive. Mais le ministère allemand des Finances, qui vise un budget à l'équilibre en 2015, a constamment exclu de revenir sur ce dispositif. Pour Berlin, cette taxe a des avantages écologiques mais pour ses détracteurs, elle ne sert qu'à gonfler la trésorerie du ministère des Finances. La fédération professionnelle BdL estime que d'ici la fin de l'année, les compagnies aériennes allemandes auront payé deux milliards d'euros pour s'acquitter de cette taxe, soit le budget correspondant l'achat de 28 A320neo, des avions moins gourmands en kérosène et plus silencieux. La compagnie irlandaise à bas coût Ryanair RYA.I , soucieuse de se développer dans la première économie européenne, a elle aussi exhorté l'Allemagne à suivre l'exemple de l'Irlande, qui a renoncé en avril à sa propre taxe sur le trafic aérien. "Supprimer cette taxe est le seul moyen pour les aéroports allemands de récupérer leur compétitivité", a-t-elle dit. La taxe est de 7,50 euros pour les vols n'excédant pas 2.500 km, de 23,43 euros pour les vols ne dépassant par 6.000 km et de 42,18 euros au-delà. (Norbert Demuth, avec Victoria Bryan,; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

-14.38%
0.00%
-17.81%
0.00%
0.00%
0.00%
0.00%
0.00%
+1.37%
-0.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.