Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La cote de popularité de l'exécutif continue de décliner

Reuters01/10/2015 à 12:06

SELON LE BAROMÈTRE TNS SOFRES, LA POPULARITÉ DE L'EXÉCUTIF RECULE

PARIS (Reuters) - La cote de popularité des deux têtes de l'exécutif français, François Hollande et Manuel Valls, continue de décliner, selon un sondage TNS Sofres pour le Figaro Magazine.

Sur 1.000 personnes interrogées du 24 au 28 septembre, seulement 16% disent faire confiance au chef de l'Etat pour résoudre les problèmes de la France, soit deux points de moins qu'il y a un mois. Depuis février, il a perdu sept points.

Jamais un président de la Ve République n'a été aussi impopulaire à ce stade de son mandat, mais lui-même est descendu dans ce baromètre à 13% il y a un an.

La cote de François Hollande continue notamment de s'effriter parmi les partisans de sa propre formation politique, le Parti socialiste, avec seulement 44% de bonnes opinions (-6), les opinions négatives dépassant largement les 50% (53%).

De son côté, le Premier ministre recueille 33% d'opinions favorables, soit quatre points de moins qu'il y a un mois.

Contrairement au chef de l'Etat, Manuel Valls jouit cependant d'une cote fortement positive au sein du PS (63%), même si elle s'érode de trois points.

Selon la même étude, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, régulièrement sous les feux de la rampe médiatique pour ses propos iconoclastes, est le ministre le plus populaire du gouvernement : 28% des sondés souhaitent le voir jouer un rôle important dans les mois et les années à venir.

Il devance sa collègue de l'Ecologie, Ségolène Royal (26%, -5), le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius (24%, -2) et celui de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve (20%). Les autres ministres se traînent nettement en dessous des 20%.

A droite, le maire de Bordeaux, candidat à la primaire du parti Les Républicains pour l'élection présidentielle de 2017, Alain Juppé, fait toujours la course en tête (42% des sondés lui souhaitent un avenir important).

Il devance l'ex-Premier ministre François Fillon, autre prétendant à l'investiture LR (33%), et l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy (31%), qui ne cache pas sa volonté de prendre en 2017 sa revanche de la présidentielle de 2012.

Ce dernier fait un bond de trois points, tandis que François Fillon progresse d'un point et qu'Alain Juppé en perd un.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.