Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Corse pourrait impliquer Veolia pour la SNCM

Reuters26/09/2013 à 21:24

LA CORSE COMPTE RÉCLAMER 200 MILLIONS D?EUROS À LA SNCM

AJACCIO (Reuters) - La collectivité territoriale de Corse (CTC) entend réclamer à Veolia le remboursement de plus de 200 millions d'euros d'aides considérées comme illégales par la Commission européenne si la SNCM venait à ne pas bénéficier des fonds nécessaires.

Dans un communiqué, le président de l'exécutif corse, Paul Giacobbi, affirme que sa démarche ne vise pas à recouvrer cette somme auprès de la Société nationale Corse Méditerranée, dont Veolia est actionnaire minoritaire, sauf si le préfet de Corse l'y oblige.

"Ni à ce jour, ni à un terme prévisible il n'a été et ne sera émis aucun titre de recette exécutoire à l'encontre de la SNCM, en vue de recouvrer les sommes mises à la charge de la SNCM par la Commission européenne", écrit-il.

"Il ne pourrait en être autrement que si (...) le préfet de Corse en (faisait) obligation à la Collectivité territoriale de Corse ou à son Office des transports de la Corse", ajoute-t-il.

Paul Giacobbi dément l'interprétation selon laquelle sa démarche compliquerait la démarche de l'Etat et de la compagnie qui connaît des difficultés financières et qui ont préparé un recours en annulation de sa condamnation par la justice européenne.

Dans un communiqué, Veolia Environnement dit avoir été informé de la décision du président de l'exécutif corse, Paul Giacobbi, "de recouvrer auprès de la SNCM un montant de l'ordre de 200 millions d'euros et de rechercher, le cas échéant, sa responsabilité" à cet égard.

Mais le groupe "conteste fermement toute réclamation qui pourrait être faite à son encontre" et affirme qu'il "n'a aucun engagement à l'égard de la SNCM dans ce cadre".

VEOLIA, "DIRIGEANT DE FAIT"

Dans un courrier à Veolia, dont il déplore la publication alors qu'elle est couverte par le secret des affaires, Paul Giaccobi indique que la collectivité territoriale de Corse est créancière de la SNCM et va être prochainement contrainte" de "recouvrer une somme d'un peu plus de 200 millions d'euros".

Si la SNCM se trouvait dans l'impossibilité de verser ces sommes, la collectivité corse "se réserve la possibilité" d'obtenir le paiement "directement auprès de Veolia", écrit-il.

Selon lui, le groupe est actionnaire minoritaire mais depuis plusieurs années "dirigeant de fait" de la compagnie.

"Bien que je ne doute pas de votre engagement auprès de la SNCM après le renouvellement de la confiance de l'Assemblée de corse, si la SNCM venait par extraordinaire à ne pas bénéficier des fonds nécessaires (...) la collectivité territoriale de Corse se réserve la possibilité d'engager toutes voies de droit permettant d'obtenir le paiement de sa créance auprès de Veolia", ajoute-t-il.

La Commission européenne avait estimé en mai qu'une partie de la délégation de service public attribuée à la SNCM entre 2007 et 2013 entre la Corse et le continent, le service complémentaire en haute saison, était en fait une aide d'Etat susceptible de perturber la concurrence.

Elle avait donc condamné la compagnie à rembourser à la collectivité de Corse 220 millions d'euros.

La SNCM emploie 2.600 personnes. La direction a signé cet été un accord de compétitivité avec les syndicats et ses actionnaires ont validé son projet industriel, avec la commande de quatre nouveaux bateaux et la suppression de 500 postes sans licenciement.

Roger Nicoli, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.