Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Corée du Nord fait fi des sanctions internationales-rapport

Reuters25/02/2017 à 10:42
    par James Pearson 
    SEOUL, 25 février (Reuters) - La Corée du Nord réussit à 
contourner les sanctions internationales grâce à un réseau 
sophistiqué de sociétés à l'étranger et continue à avoir accès 
au système bancaire international, révèle un rapport de 100 
pages des Nations unies. 
    Le régime communiste dynastique est sous le coup de 
sanctions sévères des Nations unies et d'un embargo sur les 
armes visant à l'empêcher de poursuivre son programme nucléaire 
et ses projets de missiles. 
    La Corée du Nord "fait fi des sanctions en faisant le 
commerce des marchandises interdites, avec des techniques de 
contournement de plus en plus importantes en termes de taille, 
de portée et de sophistication", lit-on dans le rapport, non 
encore diffusé. 
    "Des entités spécialisées et des banques ont continué à 
opérer dans le contexte des sanctions en utilisant des agents 
qui sont très expérimentés et bien formés au déplacement de 
l'argent, des personnes et des marchandises." 
    Le rapport souligne en conséquence que l'application des 
sanctions contre le régime de Pyongyang "reste insuffisante et  
très incohérente" et demande de nouvelles mesures pour faire 
face à ces failles. 
    Les experts qui l'ont rédigé recommandent notamment aux 
Etats membres de l'Onu d'"exercer une vigilance accrue" envers 
les diplomates nord-coréens qui se livrent à des activités 
commerciales, dans la mesure où un certain nombre d'entre eux 
pourraient fournir un soutien financier à des réseaux illégaux. 
    Le rapport décrit par exemple la saisie d'équipements pour 
les communications militaires fabriqués en Corée du Nord et 
destinés à l'Érythrée qui remonte à juillet dernier. 
     
    INGÉNIOSITÉ ACCRUE 
    C'est la seconde fois que de l'équipement militaire 
nord-coréen à destination de l'Érythrée est intercepté, ce qui 
indique qu'il existe un commerce des armes entre les deux pays, 
souligne le rapport. 
    Les équipements interceptés, livrés par avion, contenaient 
45 caisses de systèmes de communication militaires par radio. 
    Les radios étaient fabriquées par une société-écran basée en 
Malaisie appelée "Glocom", qui est contrôlée par le Bureau 
général de reconnaissance, l'agence de renseignements 
nord-coréenne chargée des opérations à l'étranger et de trouver 
des armes, indique le rapport. 
    Le rapport identifie deux sociétés de négoce nord-coréennes 
qui, selon un Etat membre des Nations unies non précisé, sont 
liées à des entités sous le coup de sanctions, dont le Bureau 
général de reconnaissance. 
    Le rapport étudie aussi l'utilisation du système financier 
par la Corée du Nord pour payer ses activités sous le coup de 
sanctions. 
    "Derrière ses activités illicites, il y a l'accès au système 
bancaire international de la République populaire démocratique 
de Corée (RPDC) qui se poursuit", lit-on dans le rapport. 
    "Malgré le renforcement des sanctions financières en 2016, 
les réseaux du pays s'adaptent, en faisant preuve d'une 
ingéniosité accrue pour accéder aux réseaux bancaires 
habituels", écrivent les experts. 
    Dans les cas où l'accès financier est plus difficile, les 
agents nord-coréens utilisent le paiement en espèces ou en or. 
Parfois, des ressortissants de certains pays sont utilisés comme 
intermédiaires. 
    Le rapport accuse aussi la Corée du Nord de poursuivre ses 
exportations de minerai interdit malgré les sanctions prises 
l'an dernier qui ont plafonné les exportations de charbon, 
source très importante de devises pour le programme nucléaire et 
de missiles de la RPDC. 
    La Chine vient d'annoncer qu'elle allait cesser ses 
importations de charbon en provenance de Corée du Nord jusqu'à 
la fin de l'année. Jeudi, Pyongyang en a fait le reproche à 
Pékin, fait rare, compte tenu du fait que la Chine est son 
dernier grand allié. 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.