1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La compagne de l'assaillant de Trèbes fichée S

Reuters26/03/2018 à 09:48

LA COMPAGNE DE L'ASSAILLANT DE TRÈBES FICHÉE S

PARIS (Reuters) - La compagne de l'assaillant de Trèbes et de Carcassonne (Aude), qui a été placée en garde vendredi, fait l'objet d'une "fiche S" des services de renseignement, a-t-on appris lundi de source proche du dossier, confirmant une information de RMC.

Radouane Lakdim, l'auteur de l'attaque qui a fait quatre morts vendredi, était lui aussi fiché S en raison de ses liens avec la mouvance islamiste radicale mais à l'un des niveaux les plus bas de l'échelle de dangerosité.

Le signalement de sa compagne se situe également à un niveau "très bas du spectre", précise-t-on de source proche du dossier.

Les attaques de vendredi ont relancé le débat sur le traitement à réserver aux milliers de personnes sous surveillance des services de renseignement.

Certains responsables politiques, comme Laurent Wauquiez et Manuel Valls, se sont dits favorables à la rétention administrative de tout ou partie des fichés S.

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a exclu cette hypothèse car, a-t-il déclaré dimanche lors du Grand Rendez-vous Europe 1-CNEWS-Les Echos, "on va en prison quand on est condamné, pas quand éventuellement on est suspecté".

Les attentats de Trèbes et Carcassonne ont soulevé une vague d'émotion en France. De nombreux hommages ont été rendus au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, le gendarme qui a succombé à ses blessures après avoir pris la place d'une otage.

Une autre personne de l'entourage de Radouane Lakdim, lequel a été tué lors de l'assaut donné contre le supermarché où il s'était retranché, a été placée en garde à vue vendredi.

(Service France avec Emmanuel jarry, édité par Simon Carraud)

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 445566ZM
    27 mars10:08

    La France, cette grande fille naïve, laisse passer les offenses. Il est temps de prendre de mesures concrètes.

    Signaler un abus

  • 34flora
    26 mars15:04

    " comme chez eux, dans leurs pays "d'origine" ou tout est si formidable.... Chouette alors !" tellement formidable qu'ils ne veulent pas y retourner ! et que la plupart préfère vivre à nos crochets à l'état de "malheureuses victimes des méchants koufars"

    Signaler un abus

  • jpam
    26 mars11:54

    Heureusement que la PA DA MAL GAM est là pour nous rappeler l'essentiel : les "chances pour la France" très majoritairement adeptes de la "religion de paix et d'amour" sont tous de braves gens, victimes des méchants français "de souche" que nous sommes. Notre société étant peu efficiente, ils vont donc nous aider à parvenir à atteindre leur modèle idéal, comme chez eux, dans leurs pays "d'origine" ou tout est si formidable.... Chouette alors !

    Signaler un abus

  • Eboracum
    26 mars11:45

    Surtout ne liu coupez pas : Le RSA la carte CMU , les allocs... la carte de transport gratos, ...On peut lui offrir un billet d avion, avec parachute , pour largage sur le centre du Sahara...

    Signaler un abus

  • M7361806
    26 mars11:08

    Une bonne fessée de Papa aurait suffit pour la remettre sur le bon chemin !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer