Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Colombie et les FARC veulent lutter ensemble contre la coca

Reuters28/01/2017 à 03:20
    BOGOTA, 28 janvier (Reuters) - Le gouvernement colombien et 
les rebelles marxistes des Farc ont annoncé vendredi un plan 
visant à remplacer des cultures illégales et à éradiquer de 
vastes étendues de feuilles de coca, la matière première 
utilisée pour fabriquer la cocaïne. 
    Ce plan rentre dans le cadre de l'accord de paix signé fin 
novembre entre Bogota et la guerilla, destiné à mettre fin à 52 
ans d'insurrection armée.   
    La Colombie, dont plus de 96.000 hectares sont semés de coca 
selon les Nations Unies, a manuellement détruit 17.642 hectares 
l'an dernier et saisi une quantité record de 378 tonnes de 
cocaïne. 
    Les plantations de feuilles de coca ont augmenté de 39% en 
2015 après que le gouvernement a mis un terme à la fumigation 
aérienne au moyen du glyphosate, un produit chimique, une 
pratique qui faisait partie de la stratégie de lutte contre les 
narcotiques soutenue par les Etats-Unis. 
    La Colombie et le Pérou voisin sont les premiers producteurs 
mondiaux de cocaïne. 
    "L'objectif est de remplacer environ 50.000 hectares de 
cultures illicites pendant la première année de mise en oeuvre 
dans plus de 40 municipalités des départements les plus 
affectés", précisent le gouvernement et les rebelles dans un 
communiqué commun. 
    Les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) 
étaient considérés comme l'un des acteurs majeurs du marché de 
la drogue. 
    Le président colombien Juan Manuel Santos et la direction 
des Farc ont convenu du programme de substitution dans le cadre 
de l'accord de paix de fin 2016. 
    Du cacao et des arbres fruitiers figurent parmi les cultures 
qui seront plantées à la place des feuilles de coca. 
    Rafael Pardo, commissaire à l'après-conflit, a précisé que 
le gouvernement investirait 340 millions de dollars (318 
millions d'euros) dans ce programme de substitution qui, selon 
lui, bénéficiera à 50.000 familles. 
    Dans un premier temps, les Farc avait imposé une "taxe" sur 
la production de coca dans les régions qu'elles contrôlaient 
pour finir par gérer le trafic dans ces régions. 
    La guerilla s'est engagée à abandonner le trafic du drogue 
une fois l'accord de paix conclu mais d'autres groupes, y 
compris des groupes paramilitaires, cherchent à remplacer les 
Farc sur ce marché de la drogue. 
 
 (Luis Jaime Acosta, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.