1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Chine va ouvrir de nouveaux secteurs à l'investissement privé
Reuters24/10/2014 à 19:42

PEKIN, 24 octobre (Reuters) - Le gouvernement chinois a annoncé vendredi sa volonté d'étendre l'investissement privé à des secteurs clés, tels que les télécoms et les transports, dans le cadre de nouvelles mesures destinées à soutenir une croissance qui marque le pas. Au troisième trimestre, l'économie chinoise a crû à son rythme le plus faible depuis près de six ans. ID:nL6N0SG05D La Chine va "ouvrir la porte" à l'investissement social et plus particulièrement aux capitaux privés dans de nouveaux secteurs, a annoncé le Conseil d'Etat (gouvernement) dans un communiqué publié sur son site internet à l'issue d'une réunion sous la présidence du Premier ministre Li Keqiang. La Chine "apportera son soutien aux entreprises de télécommunications essentielles afin d'attirer les investisseurs stratégiques privés", peut-on lire. Le gouvernement cherchera également à stimuler l'investissement dans les transports ferroviaires, fluviaux, dans les ports et les aéroports, dans les projets hydrauliques, ainsi que dans les projets d'internet à haut débit et dans les infrastructures liées à la recherche spatiale. Le PIB chinois devrait progresser de 7,4% cette année, légèrement en-dessous de l'objectif de 7,5% affiché par le gouvernement, qui cherche désormais à appuyer la croissance de la deuxième économie mondiale sur une hausse de la demande interne et moins sur les exportations. Mettre fin à des monopoles et barrières commerciales qui n'ont plus lieu d'être et construire un cadre sain pour l'investissement "sera bénéfique pour stimuler les forces vitales du marché et un potentiel de développement latent", selon le communiqué. Le texte ne mentionne pas l'investissement étranger. (Michael Martina; Agathe Machecourt pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer