1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Chine opposée à une escale de la présidente de Taïwan aux USA
Reuters06/12/2016 à 18:00

    PEKIN/GUATEMALA CITY, 6 décembre (Reuters) - Les autorités 
chinoises ont demandé mardi aux Etats-Unis de ne pas autoriser 
la présidente taïwanaise, Tsaï Ing-wen, à transiter par le 
territoire américain lors du déplacement qu'elle doit effectuer 
au Guatemala le mois prochain. 
    Cette requête de Pékin intervient après un entretien 
téléphonique vendredi entre le président élu Donald Trump et la 
présidente Tsaï Ing-wen qui a suscité la colère du gouvernement 
chinois. 
    Cet entretien était le premier du genre depuis que le 
président américain Jimmy Carter a établi des relations 
diplomatiques avec la Chine le 1er janvier 1979 et cessé de 
reconnaître le gouvernement de Taïwan comme le représentant 
légitime de la Chine continentale. 
    Tsaï doit se rendre les 11 et 12 janvier au Guatemala, l'un 
de ses rares alliés diplomatiques, a annoncé le ministre 
guatémaltèque des Affaires étrangères, Carlos Raul Morales. 
    Le Liberty Times, quotidien taïwanais proche du Parti du 
progrès démocratique au pouvoir, indiquait lundi que Tsaï avait 
prévu de faire une escale à New York avant de poursuivre vers le 
Nicaragua, le Guatemala et le Salvador. 
    Les autorités chinoises nourrissent une grande méfiance à 
l'égard de la présidente taïwanaise, la soupçonnant de vouloir 
réclamer une indépendance officielle de l'île que Pékin 
considère comme une province séparatiste. 
 
 (Ben Blanchard et Bill Barreto; Pierre Sérisier pour le service 
français) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cavalair
    06 décembre20:04

    J'espere que Trump va dire a Obama qu'il faut la laisser transiter, sinon ce sont les chinois qui dirigent les USA.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer