Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Chine et la France s'engagent avant la COP21

Reuters02/11/2015 à 14:09

* La Chine se rallie à l'idée de clauses de révision * Paris et Pékin veulent un accord contraignant à la COP21 * La Chine, premier émetteur de CO2, est un acteur-clef PÉKIN, 2 novembre (Rentiers) - La Chine et la France ont signé lundi une déclaration commune sur la lutte contre le réchauffement climatique comportant l'exigence d'une révision des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) tous les cinq ans. La France, organisatrice de la conférence sur le climat (COP21), espère qu'une telle clause fera partie du premier accord universel sur les changements climatiques qu'elle souhaite voir signé en décembre à Paris. La Chine, premier émetteur de GES et chef de file des 134 pays en développement et émergents du G77, dont l'assentiment est crucial, était jusqu'ici réservée sur une telle clause. La France et la Chine promettent dans leur déclaration d'oeuvrer ensemble à la conclusion d'un accord "ambitieux et juridiquement contraignant" avec pour objectif un réchauffement de la planète inférieur à 2°C d'ici la fin du siècle. Or les objectifs nationaux de réduction des GES transmis à l'Onu par 155 des 195 pays participants à la COP21 font envisager un réchauffement de la planète d'environ 3°C, a souligné François Hollande, lors d'une conférence de presse commune avec Xi Jinping à Pékin. "Cette révision périodique est indispensable pour revenir progressivement vers la trajectoire compatible avec la limitation à deux degrés du réchauffement de la planète", a fait valoir le président français. Dans leur déclaration commune, la France et la Chine conviennent que "l'accord de Paris comportera des dispositions permettant aux parties (...) d'actualiser régulièrement leurs contributions déterminées au niveau national". Elles se disent également "favorables à ce qu'une revue complète ait lieu tous les cinq ans sur les progrès accomplis". Elles plaident même pour que soit décidée l'instauration d'un "dialogue facilitateur" permettant de recenser ces progrès dès 2017-2018 et de renforcer la lutte contre le réchauffement avant même 2020. CONDITIONS DU SUCCÈS La France et la Chine affichent par ailleurs leur entente sur les questions également cruciales du financement de l'adaptation des pays les plus vulnérables au réchauffement climatique ou de la mise en place d'un marché du carbone. Elles s'engagent enfin à coopérer dans la recherche de technologies et de modèles économiques susceptibles de mettre la planète sur la voie d'un développement sobre en carbone. Les dirigeants français considèrent depuis le début que Pékin est l'une des clefs du succès de la COP21. La signature de cette déclaration, "ne veut pas dire que la conférence de Paris va forcément être un succès", a déclaré François Hollande, selon qui "l'échec est toujours possible". "Mais les conditions du succès ont été posées à Pékin aujourd'hui", a poursuivi le président français. Lutter contre le changement climatique "est un aspect important des efforts de la Chine pour participer à la gouvernance mondiale", a assuré de son côté Xi Jinping. Le président chinois a qualifié la conférence de Paris d'"échéance majeure" et souhaité qu'elle aboutisse "à un résultat global équilibré et ambitieux". Selon François Hollande, Xi Jinping sera présent à Paris le 30 novembre pour l'ouverture de la COP21, lors de laquelle au moins 80 chefs d'Etat et de gouvernement, dont le président américain Barack Obama, sont invités à donner une impulsion politique à la dernière phase des négociations. Le président français a par ailleurs dit sa confiance dans la croissance de l'économie chinoise, qui conserve selon lui des "ressorts puissants" et trouvera des relais dans la transition énergétique et les nouvelles technologies. ID:nL8N12X23H La Chine est la première étape d'une tournée asiatique qui conduira François Hollande en Corée du Sud, où aucun président français n'est allé depuis 15 ans. ID:nL8N12T577 (Bureau de Pékin avec Jean-Baptiste Vey et Emmanuel Jarry à Paris, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.