Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La CGT dénonce un "deal" Medef-Hollande sans contrepartie

Reuters27/01/2014 à 13:43

LA CGT CRITIQUE LE PACTE DE RESPONSABILITÉ DE FRANÇOIS HOLLANDE

PARIS (Reuters) - La CGT a dénoncé lundi l'absence de contreparties demandées au patronat en échange des baisses de charges prévues dans le "pacte de responsabilité" que François Hollande veut nouer avec les entreprises pour relancer les embauches et l'investissement.

Gouvernement et partenaires sociaux ont lancé lundi les consultations pour mettre en oeuvre ce pacte qui prévoit d'ajouter d'ici 2017 10 milliards d'euros de baisse de charges aux 20 milliards d'euros de baisses d'impôts du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE).

"Il apparaît qu'aucune contrepartie n'est aujourd'hui inscrite entre le président de la République et le Medef pour justifier les 30 milliards, les 30 nouveaux milliards d'aides aux entreprises", a déclaré le secrétaire général de la CGT après un entretien avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

"On aurait souhaité pouvoir être associés à ce qu'il est convenu d'appeler un 'deal' entre le président de la République et Pierre Gattaz", a regretté Thierry Lepaon, qui appelle à une "une remise à plat totale de la fiscalité" et à un contrôle renforcé des aides accordées aux entreprises.

"Nous sommes arrivés à 230 milliards d'euros d'aides aux entreprises sans qu'on puisse collectivement en évaluer l'efficacité, et si l'efficacité se mesure à la courbe du chômage nous verrons ce soir même que le chômage malheureusement augmente encore dans ce pays", a ajouté le dirigeant syndical.

Le ministère du Travail publie ce lundi soir les chiffres du nombre de demandeurs d'emplois à fin décembre, qui permettront de dire si François Hollande a réussi son objectif d'inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année 2013.

La CGT a été reçue la première lundi à Matignon. Elle sera suivie par FO, la CFTC, le Medef, la CFE-CGC, l'UPA et la CFDT.

Les dirigeants syndicaux veulent éviter de signer un "chèque en blanc" au patronat.

Le président du Medef, Pierre Gattaz, a demandé de baisser de 100 milliards d'euros les prélèvements sur les entreprises, ce qui rendrait selon lui possible la création d'un million d'emplois, sans obligation de résultat.

Si le gouvernement ne réclame pas un objectif global d'embauches, il pourrait demander aux branches professionnelles de s'engager sur des points précis, comme le développement de la formation par alternance ou l'apprentissage.

"Il faut bien que le patronat accepte une logique de contrepartie, c'est fondamental, parce que sinon ce sera perçu par les Français comme une simple politique de cadeau", a dit lundi le ministre des Finances Pierre Moscovici sur France Info.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.