Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La centrale de Fessenheim fermera cette année, selon Cosse

Reuters06/03/2016 à 15:43

EMMANUELLE COSSE ANNONCE LA FERMETURE DE LA CENTRALE DE FESSENHEIM EN 2016

PARIS (Reuters) - La centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, sera fermée d'ici la fin de l'année, a assuré dimanche la ministre du Logement Emmanuelle Cosse lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

"Le calendrier, c'est celui que m'a répété à plusieurs reprises le président de la République, c'est 2016", a déclaré l'ancienne dirigeante d'Europe Ecologie-Les Verts, qui s'est mise en retrait du parti écologiste en rejoignant le gouvernement lors du remaniement du 11 février.

François Hollande avait promis la fermeture de Fessenheim avant la fin de son quinquennat. Mais il a reconnu en septembre dernier que la centrale ne pourrait fermer en 2016, en raison du retard du chantier de l'EPR de Flamanville, dans le Manche, dont l'ouverture a été reportée à fin 2018.

"Le président de la République s'est engagé à fermer Fessenheim d'ici la fin 2016. C'est ça, la date", a martelé Emmanuelle Cosse.

"Le plus judicieux est de fermer cette centrale cette année", a estimé la ministre du Logement en évoquant notamment l'ancienneté de cette centrale, sa position non loin des frontières avec l'Allemagne et la Suisse, ainsi que les "pannes à répétition, quasiment chaque semaine" qui y surviennent.

POLÉMIQUE TRANSFRONTALIÈRE

Des médias allemands ont indiqué cette semaine qu'un incident survenu en 2014 dans cette centrale aurait été plus grave qu'annoncé, ce qui a été démenti par l'Autorité française de sûreté nucléaire (ASN).

La ministre allemande de l'Environnement Barbara Hendricks, sans contester les conclusions de l'ASN, a estimé que cette centrale était "trop vieille" et qu'elle "devrait être fermée le plus vite possible", une position qu'elle avait déjà exprimée à plusieurs reprises.

Engagement de campagne du chef de l'Etat, la fermeture de la centrale alsacienne s'inscrit dans le cadre de la loi sur la transition énergétique adoptée l'an dernier, qui prévoit un plafonnement de la production d'énergie nucléaire puis une réduction de sa part dans la production d'électricité en France de 75% à 50% à horizon 2025.

"Pour aboutir à la baisse de la part du nucléaire d'ici 2025, il faudra fermer d'autres centrales, il faudra fermer d'autres réacteurs évidemment, sur plusieurs années", a expliqué Emmanuelle Cosse en ajoutant que "fermer un réacteur est la chose la plus simple qui soit".

La nouvelle ministre du Logement a assuré que cela n'entrait pas en contradiction avec le fait que la ministre de l'Environnement et de l'Energie Ségolène Royal ait annoncé dimanche dernier être prête à donner son feu vert au prolongement de dix ans de la vie des centrales nucléaires françaises, sous réserve d'un avis positif de l'Autorité de sûreté nucléaire.

L'objectif fixé dans le cadre de la loi sur la transition énergétique implique que des centrales soient fermées mais aussi "que peut-être des centrales soient prolongées puisque c'est une sortie progressive du nucléaire et que nous aurons un certain nombre de centrales qui arriveront à 40 ans dans les années qui viennent", a indiqué Emmanuelle Cosse.

Elle a cependant insisté sur l'aspect encore conditionnel de telles prolongations, non seulement en raison de la nécessité d'une autorisation de l'ASN mais aussi en raison du coût des travaux nécessaires pour une éventuelle prolongation de la durée de vie de certaines centrales nucléaires.

"La question est de savoir si demain l'Etat et EDF souhaiteront mettre cet argent-là dans la prolongation de centrales ou est-ce que l'Etat et EDF souhaiteront par exemple les mettre dans le développement des énergies renouvelables", a-t-elle dit.

(Myriam Rivet, édité par Henri-Pierre André)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.