Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La CE ne prévoit qu'une reprise lente de l'économie française

Reuters11/05/2012 à 15:59

La CE ne prévoit qu'une reprise lente de l'économie française

BRUXELLES (Reuters) - L'économie française devrait connaître une croissance modeste cette année et une accélération relative en 2013 mais son déficit budgétaire devrait encore dépasser la barre des 3% prévue par le Pacte de stabilité, montrent les dernières prévisions de la Commission européenne, qui contredisent celles du président élu François Hollande.

La CE anticipe pour la France une croissance de 0,5% en 2012 et de 1,3% en 2013 alors qu'elle projetait pour l'an prochain une hausse de 1,4% du PIB dans ses précédentes prévisions.

"Après des mois d'incertitude et un environnement économique affaibli, des signaux récents semblent attester d'une reprise de l'économie française en 2012", écrit l'exécutif dans ses perspectives économiques biannuelles.

"En 2013, cette tendance modérément positive devrait progressivement gagner en ampleur", ajoute-t-elle. "Une confiance accrue des ménages devrait se traduire par une baisse du taux d'épargne et l'investissement reviendrait progressivement au rythme observé en 2011".

En mars dernier, le gouvernement de François Fillon avait relevé sa prévision de croissance à 0,7% pour 2012, contre 0,5% auparavant, et abaissé celle de l'an prochain à 1,75% contre 2,0% précédemment. En 2011, la France avait connu une croissance de 1,7%.

Pour sa part, le président socialiste élu François Hollande a retenu dans son programme des hypothèses de croissance de 0,5% cette année et de 1,7% en 2013.

Quant au Fonds monétaire international (FMI), il prévoit pour la France 0,2% de croissance en 2012 et 1,0% en 2013. L'OCDE projette, elle, 0,3% et 1,5% respectivement.

LE CHÔMAGE DEVRAIT CONTINUER DE MONTER

Selon la Commission européenne, le déficit public, qui avait atteint 5,2% du PIB en 2011, serait ramené à 4,5% en 2012 et à 4,2% en 2013. Ces prévisions sont établies en prenant en compte les mesures budgétaires et fiscales annoncées par le gouvernement Fillon depuis l'été dernier, mesures qui devraient être en partie remises en cause par le futur gouvernement.

"Le déficit devrait continuer de diminuer en 2013, mais un peu seulement, restant au-dessus de 4% du PIB", observe l'exécutif européen.

Tandis que le gouvernement sortant projetait 4,4% de déficit cette année et 3% en 2013, soit le maximum autorisé par le Pacte de stabilité et de croissance, François Hollande s'est engagé à contenir le déficit à 4,5% cette année et à le ramener au seuil de 3% en 2013.

La dette publique représenterait 90,5% du PIB en 2012, après 85,8% en 2011, pour atteindre 92,5% l'an prochain.

François Hollande, qui prévoit de ramener la dette publique à 88,7% du PIB cette année, a redit vendredi souhaiter un audit des finances publiques du pays.

"J'ai demandé une évaluation par la Cour des comptes de la réalité budgétaire de notre pays", a-t-il déclaré dans son fief de Tulle (Corrèze).

"Je savais déjà depuis plusieurs semaines qu'il y avait une dégradation plus grande que le gouvernement sortant ne le disait de nos comptes publics", a-t-il ajouté.

"Nous en avons confirmation et ça méritera d'être regardé, analysé. J'attends le rapport de la Cour des comptes pour ensuite prendre les décisions qui s'imposeront".

La Commission européenne prévoit aussi une poursuite de la dégradation du marché français jusqu'à l'an prochain: elle anticipe un taux de chômage de 10,2% cette année et 10,3% en 2013, contre 9,7% en 2011.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, avec Régis Duvignau, édité par Marc Angrand

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.