Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Catalogne veut son référendum sur l'indépendance le 09/11

Reuters27/09/2014 à 16:22

* "La Catalogne veut parler", dit le président de l'exécutif régional * Madrid juge son initiative contraire à la Constitution * "Nul n'est au-dessus de la volonté souveraine du peuple espagnol" par Elena Gyldenkerne BARCELONE, 27 septembre (Reuters) - Le président du gouvernement catalan Artur Mas a signé samedi un décret prévoyant la tenue d'un référendum d'autodétermination le 9 novembre, une initiative que le gouvernement de Madrid entend bloquer au nom de la Constitution. "La Catalogne veut parler, elle veut être entendue. Elle veut voter. Le moment est venu et nous avons le cadre juridique pour le faire", a dit Artur Mas lors de la cérémonie de signature du décret au Palau de la Generalitat, le siège de la l'exécutif régional à Barcelone. Les indépendantistes catalans, qui réclament depuis des mois la tenue de cette consultation, ont organisé ces derniers temps des manifestations monstre pour obtenir le droit, à l'instar des Ecossais, de se prononcer sur leur avenir. Le 11 septembre, à l'occasion de la "Diada", la fête nationale catalane, ils étaient plusieurs centaines de milliers - 1,8 million selon les autorités locales - dans les rues de Barcelone. La Catalogne, qui représente près d'un cinquième du PIB espagnol, compte 7 millions d'habitants. Mais à Madrid, la vice-présidente du gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria, a réitéré le rejet de cette consultation que le gouvernement juge illégale en vertu des principes fixés par la Constitution nationale. "Aucun exécutif n'est au-dessus de la volonté souveraine du peuple espagnol", a-t-elle réagi, déplorant "profondément" l'initiative d'Artur Mas. "Nous pensons que l'initiative du président de Catalogne est une erreur. Elle fracture la société catalane, divise le peuple catalan et l'éloigne de l'Europe et de l'esprit du temps", a-t-elle ajouté. Au lendemain de la victoire du "non" en Ecosse, Artur Mas avait indiqué que la défaite des indépendantistes écossais ne modifiait en rien le projet catalan et avait ajouté qu'il signerait rapidement le décret. (voir ID:nL6N0RK3H0 ) Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, hostile à cette démarche, a convoqué une réunion extraordinaire de son gouvernement ce lundi pour officialiser le dépôt d'un recours devant la Cour constitutionnelle. Cette procédure devrait automatiquement suspendre le processus électoral jusqu'à ce que la juridiction suprême ait rendu son verdict, ce qui pourrait prendre des années. Des politologues estiment que Mas pourrait alors démissionner et convoquer des élections anticipées qu'il présenterait comme un référendum de substitution. En mars dernier, la Cour constitutionnelle a partiellement censuré la proclamation d'un droit à l'autodétermination de la Catalogne adoptée à l'unanimité par le Parlement régional en janvier 2013. D'après des sondages, une écrasante majorité de Catalans, jusqu'à 80%, réclament le droit de pouvoir être consultés sur l'avenir de leur province. Le camp des partisans d'une sécession progresse. Certains instituts de sondage le créditent désormais de la majorité des intentions potentielles de vote. (avec Raquel Castillo et Paul Day à Madrid; Tangi Salaün et Henri-Pierre André pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.