Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BoE voit le Brexit peser sur l'investissement et l'emploi

Reuters21/09/2016 à 17:12

LA BOE CRAINT QUE LE BREXIT NE PÈSE SUR L'EMPLOI

par David Milliken

LONDRES (Reuters) - L'investissement et l'emploi devraient connaître une croissance nulle en Grande-Bretagne sur l'année qui vient dans le sillage du vote pour une sortie de l'Union européenne, prédit une enquête de la Banque d'Angleterre (BoE) qui laisse la porte ouverte à une nouvelle hausse de taux cette année.

Les agents régionaux de la BoE qui parlent aux entrepreneurs à travers le pays ont constaté jusqu'à présent une certaine résistance du côté de la consommation des ménages et de l'immobilier. Mais ils ont également relevé une réticence grandissante des entreprises à investir et à embaucher.

"Les intentions en matière d'investissement ont baissé et signalent une stabilisation des dépenses d'investissement et des embauches sur les six à 12 mois à venir", écrit la BoE.

Les projets d'investissement des entreprises britanniques sont au plus bas depuis 2010, selon l'enquête.

Les indicateurs récents montrent que l'économie britannique a plutôt bien résisté jusqu'ici aux effets du référendum du 23 juin dernier.

Depuis le vote sur le Brexit, la livre sterling a perdu plus de 10% contre le dollar, ce qui a soutenu les exportations britanniques et contribué à limiter le choc économique que de nombreux prévisionnistes redoutaient.

Les conséquences à long terme demeurent cependant imprévisibles.

RALENTISSEMENT EN VUE

La BoE s'attend à voir la croissance du produit intérieur brut (PIB) britannique baisser de plus de moitié l'an prochain, à 0,8%. L'OCDE a prédit mercredi pour sa part une croissance divisée par deux en 2017, à 1%.

Ce ralentissement prévu pourrait conduire la banque centrale, qui a abaissé le mois dernier son taux directeur pour la première fois depuis 2009 et relancé son programme de rachat d'obligations, à réduire à nouveau ses taux en novembre prochain pour les placer juste au-dessus de zéro.

L'institut d'émission se tient prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la stabilité financière et n'exclut pas de baisser encore les taux mais écarte l'idée de les faire passer en territoire négatif, a déclaré son gouverneur, Mark Carney.

Le ministre des Finances, Philip Hammond, a déclaré pour sa part que l'objectif d'un excédent budgétaire était remis à plus tard et que des augmentations modérées de la dépense publique pour relancer l'économie n'étaient pas exclues.

"Je reconnais qu'il puisse y avoir certaines difficultés qui nous attendent mais je suis convaincu que nous avons les outils nécessaires pour soutenir notre économie pendant que nous nous ajustons à notre nouvelle relation avec l'UE", a-t-il dit en réaction à la nouvelle prévision de croissance de l'OCDE.

Les économistes s'inquiètent dans ce contexte pour le déficit budgétaire britannique, qui a été ramené à 4% du PIB sur le dernier exercice contre plus de 10% en 2010 mais reste parmi les plus importants des pays développés.

"Nous craignons que la combinaison d'une croissance ralentie et d'une politique budgétaire plus accommodante ne se traduise par (...) des comptes qui restent dans le rouge jusqu'au terme de l'horizon des prévisions, en 2021-22", dit Philip Shaw, économiste d'Investec.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.