Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BARCLAYS

194.02GBX
+2.01% 
valeur indicative 2.20 EUR
Ouverture théorique 190.86

GB0031348658 BARC

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    190.86

  • clôture veille

    190.20

  • + haut

    194.50

  • + bas

    190.48

  • volume

    30 159 057

  • valorisation

    3 319 393 MGBX

  • capital échangé

    0.18%

  • dernier échange

    22.06.18 / 17:50:04

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    192.15

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BARCLAYS

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BARCLAYS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BARCLAYS à mes listes

    Fermer

La BoE détaille son plan de résolution pour les banques faillies

Reuters23/10/2014 à 19:31

par Huw Jones LONDRES, 23 octobre (Reuters) - Les dirigeants d'une banque en faillite pourront être remplacés avec effet immédiat et ses créanciers informés sous 48 heures des pertes qu'ils auront à subir, a dit jeudi la Banque d'Angleterre en présentant son projet destiné à éviter les renflouements sur fonds publics d'établissements en difficulté. C'est la première fois que la banque centrale britannique détaille les mesures qu'elle serait amenée à prendre dans les 48 premières heures suivant une faillite bancaire. Les dirigeants de l'établissement concerné seraient relevés de leurs fonctions sur le champ et ses actifs mobilisés pour faire face aux pertes et la recapitaliser afin de restaurer la confiance et d'éviter une panique bancaire. Ce nouveau régime entrera en vigueur en janvier. S'il avait été en place en 2008, lorsque la Royal Bank of Scotland RBS.L était au bord de la faillite, les contribuables britanniques n'auraient pas eu à renflouer la banque en y injectant 45 milliards de livres sterling (57 milliards d'euros). La banque centrale espère que son système d'alerte réglementaire précoce lui permettra d'identifier bien plus tôt qu'auparavant un possible effondrement d'une banque afin de disposer d'une équipe de direction "de rechange" expérimentée au moment où elle décidera d'en lancer la restructuration. Le remplacement des dirigeants est considéré comme déterminant pour tourner la page dans une banque en difficulté et comme un signal de la fin de l'impunité en cas d'échec. Les banques doivent d'ores et déjà disposer de plans détaillant comment elles feraient face à un choc de marché et comment des activités critiques, comme les dépôts et les paiements, continueraient de fonctionner sans être affectées en cas de faillite. A l'issue des 48 heures de la période de résolution qui peut correspondre à un week-end mais peut aussi intervenir en pleine semaine, la Banque d'Angleterre préciserait quels éléments du passif de la banque seraient gelés ou annulés pour compenser les pertes et la recapitaliser et quels seraient ceux qui ne seraient pas affectés. ÉVITER DES RETRAITS MASSIFS Cette communication serait destinée à éviter que des banques en difficulté ne soient exposées à des retraits massifs mais il faudra plusieurs années avant que les banques sous la supervision de la BoE aient pu constituer un coussin de ressources mobilisables en cas de faillite représentant 8% de leurs engagements, comme le requièrent les nouvelles règles européennes qui entreront en vigueur en janvier 2015. Les grandes banques internationales, comme les britanniques HSBC HSBA.L et Barclays BARC.L , devront aussi avoir émis de la dette obligataire mobilisable en cas de faillite, conformément aux règles internationales qui doivent être approuvées par le G20 le mois prochain. Pour Richard Bussell, associé spécialisé sur les banques du cabinet d'avocats Linklaters, ces réformes auront d'importantes conséquences pour les institutions financières en modifiant leur accès aux financements en fonds propres et sous forme de dettes, de même qu'en les obligeant à produire des plans de rétablissement aussi bien au niveau du groupe que de chacune de ses entités. "La manière dont cela fonctionnera en pratique dépendra de la manière dont les superviseurs nationaux et européens ainsi que les autorités de résolution travailleront ensemble", ajoute-t-il. La BoE sollicitera en premier lieu les actionnaires et les créanciers de la banque, y compris les créanciers obligataires de premier rang, qui avaient au contraire été épargnés lors de la crise financière et du renflouement des banques sur fonds publics. Si cette première ligne s'avère insuffisante, le fonds de résolution alimenté par une taxe prélevée sur les banques pourra être mobilisé, afin d'éloigner un peu plus encore la perspective d'une mise à contribution des contribuables. (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

+2.01%
+1.81%
+1.79%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.