1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La bibliothèque de François Mitterrand aux enchères
Le Monde20/10/2018 à 06:15

Albert Camus, Les Justes, Paris Gallimard, 1950, avec envoi de l'auteur à François Mitterrand (estimé 5 000-8 000 euros)

Le fonds d'ouvrages modernes que possède le fils cadet Gilbert du président décédé en 1996 sera dispersé les 29 et 30 octobre chez Piasa. Cet ensemble de 683 lots, modestement estimé autour de 450 000 euros, dresse en creux le portrait de l'ancien président.

Marché de l'art. François Mitterrand et les livres ? Une vieille histoire d'amour, maintes fois commentée, à commencer par lui-même. « Tout livre en vitrine excite mon appétit, un formidable appétit de lettres, de signes, de titres », écrit-il en 1978 dans L'Abeille et l'architecte. Aux lendemains de l'élection présidentielle qui le porte au pouvoir en 1981, sa photo officielle le représente devant un mur de livres anciens.

Une grosse partie de sa bibliothèque - plus de 20 000 volumes - a rejoint la médiathèque Jean-Jaurès de Nevers en 1990, six ans avant sa mort. Anne et Mazarine Pingeot détiendraient encore sa collection de livres anciens. Le fonds d'ouvrages modernes, que possède son fils cadet Gilbert, sera dispersé les 29 et 30 octobre chez Piasa, à Paris.

Goût classique Cet ensemble de 683 lots modestement estimé autour de 450 000 euros dresse en creux le portrait de l'ancien président. Il confirme un certain goût classique, presque désuet, ainsi qu'une passion tenace pour l'écrivain Jacques Chardonne. Se dévoilent aussi des complicités affectueuses avec cet exemplaire de L'Amant de la Chine du Nord (8 000-10 000 euros) joliment dédicacé par Marguerite Duras, « toujours avec la même amitié, totale, pareille, vous le savez ».

On relève aussi quelques raretés comme une lettre du jeune Clemenceau à Louise Michel, estimée 500 euros, ou un exemplaire des Justes d'Albert Camus dédicacé par l'auteur à Mitterrand, « en souvenir d'une juste cause », raisonnablement estimé 5...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer