Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

COMMERZBANK

10.81EUR
+1.08% 
Ouverture théorique 0.00

DE000CBK1001 CBK

Frankfurt données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    10.73

  • clôture veille

    10.69

  • + haut

    10.81

  • + bas

    10.67

  • volume

    32 369

  • valorisation

    13 538 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    19.04.18 / 19:20:29

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter COMMERZBANK à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter COMMERZBANK à mes listes

    Fermer

La BCE va passer au crible les crédits maritimes des banques-sces

Reuters21/06/2016 à 18:39
    FRANCFORT, 21 juin (Reuters) - La Banque centrale européenne 
(BCE) procèdera à un examen approfondi des portefeuilles de 
crédits accordés par les banques au secteur maritime, dont la 
situation s'est dégradée, ce qui pourrait signifier pour le 
secteur bancaire encore plus de fonds propres et de provisions, 
ont déclaré mardi cinq sources au fait du dossier. 
    La BCE a envoyé à la fin de la semaine dernière un courriel 
à plusieurs banques européennes, leur demandant des informations 
sur ces portefeuilles et sur la situation de leurs provisions 
pour pertes sur créances, première étape d'un examen en 
profondeur du crédit au secteur maritime, a précisé l'une des 
sources. 
    "C'est une requête de grande ampleur", a-t-elle dit. 
    La BCE s'est refusé à tout commentaire. 
    L'Allemagne était l'un des grands centres mondiaux du crédit 
au secteur maritime avant la crise de 2008. Les cinq 
établissements les plus liés à ce secteur d'activité ont encore 
un encours de crédits de quelque 80 milliards d'euros.  
    La banque publique NordLB  NDLG.UL  a dit ce mois-ci qu'elle 
prendrait le contrôle intégral de sa filiale Bremer Landesbank 
en raison des pertes qu'elle accumule dans ce compartiment 
particulier du crédit.  
    Ses homologues HSH Nordbank  HSH.UL  et Commerzbank 
 CBKG.DE  ont constitué des provisions et augmenté leurs matelas 
de fonds propres face à ce nouveau péril. 
    Si les tankers connaissent une période florissante, les 
vraquiers et les porte-conteneurs subissent eux l'impact d'un 
marché encombré de vaisseaux, d'une conjoncture économique 
mondiale déprimée et d'une demande anémique. 
    Le secteur bancaire redoute que la BCE serre la vis à la 
suite du nouvel accès de faiblesse du secteur maritime depuis le 
troisième trimestre 2015, la banque centrale n'ayant plus la 
patience d'attendre qu'agissent des mesures correctives 
jusqu'ici étalées dans le temps. 
    Pour Klaus Stoltenberg, patron du crédit maritime de 
Deutsche Bank  DBKGn.DE , les banques devront déprécier leurs 
créances et réactualiser leurs portefeuilles à la valeur de 
marché dans les deux années à venir. 
    NordLB, HSH et Commerzbank se sont refusé à tout 
commentaire.  
 
 (Andreas Kröner, Wilfrid Exbrayat pour le service français, 
édité par Marc Joanny) 
 

Valeurs associées

+1.08%
-0.32%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.