Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DEUTSCHE BANK

9.37EUR
-1.72% 

DE0005140008 DBK

Frankfurt données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    9.38

  • clôture veille

    9.53

  • + haut

    9.41

  • + bas

    9.27

  • volume

    43 498

  • valorisation

    19 366 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    19.06.18 / 12:24:05

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur DEUTSCHE BANK

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter DEUTSCHE BANK à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DEUTSCHE BANK à mes listes

    Fermer

La BCE divisée sur les modalités des achats d'ABS

Reuters06/10/2014 à 18:56

par Andreas Framke et Leigh Thomas et Philipp Halstrick FRANCFORT/PARIS, 6 octobre (Reuters) - La décision sans précédent de la Banque centrale européenne (BCE) de recourir à une aide extérieure pour mettre en oeuvre son nouveau programme d'achats d'actifs sur les marchés financiers suscite des désaccords au sein de ses organes dirigeants. Le président de l'institution, Mario Draghi, a détaillé jeudi dernier à l'issue du Conseil des gouverneurs certaines des modalités des achats d'obligations sécurisées et de prêts titrisés (asset-backed securities, ABS) qui doivent débuter d'ici quelques semaines. ID:nL6N0RX3YB Craignant apparemment que les banques centrales nationales ne disposent pas des compétences nécessaires pour gérer de telles opérations, la BCE prévoit de recourir à une banque ou un gestionnaire d'actif extérieur qui serait chargé de procéder à ces achats pour son compte, au moins dans un premier temps. Mais au sein du Conseil des gouverneurs, les avis divergent sur ce point, comme sur le fond de la politique d'achats d'actifs. Le président de la Bundesbank allemande, Jens Weidmann, n'a pas hésité à faire connaître sa réticence aux rachats d'ABS, estimant qu'ils reviendraient à transférer à la BCE, et in fine au contribuable, des risques supportés aujourd'hui par les banques. Plusieurs responsables politiques allemands ont également exprimé leur opposition. ID:nL6N0S00JB D'autres, comme le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, sont en désaccord avec la manière dont la BCE entend procéder aux rachats, ont déclaré deux sources proches des discussions. Christian Noyer est favorable au principe des rachats d'ABS mais il juge que les grandes banques centrales nationales sont parfaitement à même d'évaluer les actifs financiers concernés et d'intervenir directement sur le marché. UN RECOURS SANS PRÉCÉDENT AU PRIVÉ "Noyer ne veut pas laisser cela au secteur privé", a dit l'une des sources à Reuters. La Banque de France a refusé de commenter ces informations. Un porte-parole de la BCE a simplement déclaré que les débats au sein du Conseil des gouverneurs étaient confidentiels. "Les achats d'ABS débuteront au cours de ce trimestre, une fois que les prestataires extérieurs auront été sélectionnés. Le processus de sélection est en cours", a-t-il expliqué dans un courrier électronique. DWS, filiale de gestion d'actifs de Deutsche Bank a été cité comme un candidat possible à ce mandat d'achats d'ABS, ont dit deux sources à Reuters. On ignore pour l'instant le montant d'un tel contrat. Deutsche Bank a refusé de commenter l'information. Le Conseil des gouverneurs pourrait prendre une décision lors de sa prochaine réunion, le 15 octobre, ou le mois prochain, ont dit l'une des sources et deux autres sources informées du dossier. En août, la BCE a annoncé avoir mandaté BlackRock, le numéro un mondial de la gestion de fonds monétaires, pour une mission de conseil sur l'élaboration et la mise en oeuvre du programme d'achats d'ABS. Mais la décision de recourir à une aide extérieure pour réaliser ces achats est sans précédent. Jusqu'à présent, les interventions de la banque centrale européenne sur les marchés financiers ont été réalisées par l'intermédiaire des banques centrales nationales, par exemple dans le cas du précédent plan de rachats d'obligations sécurisées ou dans celui du "Securities Markets Programme" (SMP) entre mai 2010 et septembre 2012. Christian Noyer a déclaré le mois dernier à l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche qu'il était crucial que les actifs achetés par la BCE ne dégradent pas son bilan, ajoutant que la Banque de France et la Bundesbank disposaient de l'expertise requise pour évaluer le risque de crédit. (avec Kathrin Jones à Francfort,; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Valeurs associées

-1.78%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.