Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BCE consacrera 300 millions d'euros à la supervision bancaire

Reuters27/05/2014 à 21:17

LA BCE CONSACRERA 300 MILLIONS D'EUROS À LA SUPERVISION BANCAIRE

par John O'Donnell

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) dépensera 300 millions d'euros cette année et la suivante pour mettre en place une unité d'élite chargée de superviser les grandes banques de la zone euro.

La majeure partie de cette enveloppe servira à payer les 1.000 salariés retenus pour intégrer le Mécanisme de supervision unique (MSU), chargé d'assurer un meilleur suivi des grands établissements transfrontaliers.

Si le financement de ce mécanisme repose sur les banques et non les contribuables, la somme de 156 millions d'euros consacrée à payer les 1.000 salariés retenus, qui recevront jusqu'à 245.000 euros annuels pour les mieux payés, risque d'alimenter les critiques des eurosceptiques qui viennent de triompher aux élections européennes.

"Il faut des personnes de qualité", a plaidé le responsable du budget de la BCE, Steven Keuning, en présentant mardi l'enveloppe allouée au MSU. "Il ne s'agit pas ici d'entretenir une bureaucratie menant grand train."

La BCE a lancé mardi une consultation publique sur son projet sur les redevances de surveillance applicables aux banques, qui s'achèvera le 11 juillet.

Elle estime que le montant de la redevance annuelle collectée en 2015 auprès d'une banque contrôlée directement se situerait entre 150.000 et 15 millions d'euros selon la taille des établissements concernés, la plupart d'entre eux versant entre 700.000 euros et 2 millions d'euros.

"Environ 75% des banques moins importantes, contrôlées indirectement, pourraient devoir s'acquitter d'une redevance annuelle comprise entre 2.000 et 7.000 euros", précise l'institution dans un communiqué.

La BCE a déjà reçu environ 8.000 candidatures pour rejoindre son corps chargé de la supervision, qui sera basé à Francfort et aura pour mission de contrôler les établissements majeurs des 18 pays de la zone euro.

Le MSU, destiné à vérifier la solidité des grandes banques pour éviter une nouvelle crise systémique, est l'un des deux piliers de l'Union bancaire adoptée par le Parlement européen avec le Mécanisme de résolution unique (MRU) qui encadre la restructuration des banques en difficulté.

En plus des 156 millions d'euros alloués aux salaires, la BCE dépensera 78 millions d'euros environ l'an prochain en frais de déplacement, de conseil et d'informatique tandis que 26 millions d'euros seront consacrés à payer les locaux.

Le coût moyen d'un salarié du MSU se chiffre à environ 156.000 euros annuels. A titre de comparaison, le président de la BCE, Mario Draghi a touché 378.000 euros l'an dernier.

La présidente du MSU, la Française Danièle Nouy, refuse de communiquer son salaire.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Joanny)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.