Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La BCE a débattu d'une augmentation plus limitée du PEPP en décembre
Reuters14/01/2021 à 14:03

FRANCFORT (Reuters) - Les membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont débattu de l'éventualité d'une augmentation plus limitée de ses achats d'obligations sur les marchés lors de leur réunion du 10 décembre et ont tenu à souligner que l'enveloppe prévue pouvait ne pas utilisée en totalité, montre le compte rendu publié jeudi.

Face aux craintes d'une rechute en récession de la zone euro, la réunion de politique monétaire du 10 décembre s'est soldée par de nouvelles mesures de soutien au crédit et à l'activité, à commencer par une augmentation de 500 milliards d'euros, à 1.850 milliards, de l'enveloppe du programme d'achats d'urgence face la pandémie, dont la durée a été prolongée jusqu'à mars 2022 au moins.

"Il a été soutenu que la priorité donnée au maintien de conditions de financement favorables impliquait de s'écarter d'un rythme d'achats mensuels constant pour ajuster le rythme aux conditions de marché", précise le compte rendu.

"Cette approche, conjuguée à une communication efficace, pourrait permettre au Conseil des gouverneurs de réduire le rythme des achats tout en ayant un effet équivalent sur les conditions de financement", ont estimé des membres du Conseil.

(Balazs Koranyi, version française Marc Angrand)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    14 janvier14:51

    ... l'annulation des dettes issues de la crise de la Covid-19 n'est pas un problème...cette dette va être mise dans un "tiroir" avec prorogation à vie, intérêts négatifs et bénéficiaire de l'inflation...donc, zéro problème!!!...;-))

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer