Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La bataille de Rakka a débuté, annoncent les rebelles syriens des FDS

Reuters06/11/2016 à 17:44
 (Précisions, change dateline) 
    par Rodi Said 
    AIN ISSA, Syrie, 6 novembre (Reuters) - Les Forces 
démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé dimanche le lancement 
d'une offensive sur Rakka, fief des djihadistes de 
l'organisation Etat islamique (EI) dans le nord-est de la Syrie. 
    Cet assaut, qui a débuté samedi soir selon l'alliance 
rebelle arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis, s'ajoute à 
l'offensive lancée contre l'EI il y a près de trois semaines par 
les forces irakiennes et kurdes irakiennes pour reprendre 
Mossoul dans le nord de l'Irak.   
    "Le commandement général des Forces démocratiques syriennes 
(FDS) annonce le lancement de sa grande campagne militaire pour 
libérer la ville de Rakka", a déclaré Jehan Sheikh Amad, une 
porte-parole des FDS, lors d'une conférence de presse organisée 
à Ain Rissa, une soixantaine de km au nord de Rakka. 
    L'offensive, qui répond au nom de code de "Colère de 
l'Euphrate", a été déclenchée en coordination avec la coalition 
anti-EI mise en place par les Etats-Unis, a précisé le 
commandement des FDS dans un communiqué. 
    Elle vise à "isoler puis renverser la capitale du terrorisme 
international", ajoute le communiqué qui ne donne pas de 
calendrier.  
    Les FDS conseillent également aux civils vivant à Rakka 
d'éviter les zones où sont présents des combattants djihadistes 
et de gagner le "territoire libéré". 
     
    LA TURQUIE COMPLIQUE LA DONNE 
    Le déclenchement d'une offensive sur Rakka était évoqué 
depuis plusieurs semaines par de hauts responsables militaires 
occidentaux. Le secrétaire américain à la Défense, Ashton 
Carter, a ainsi déclaré dès le 25 octobre dernier que cette 
bataille serait menée en parallèle à l'offensive de Mossoul, 
lancée le 17 octobre en Irak. 
    Mais les préparatifs de l'offensive ont été compliqués par 
les inquiétudes de la Turquie au sujet de l'implication des 
forces kurdes et Ankara a fait de Rakka l'un de ses objectifs de 
son opération "Bouclier de l'Euphrate" lancée à la fin août 
contre l'EI et les "unités kurdes de protection du peuple" 
(YPG).  
    Les FDS ont toutefois prévenu jeudi qu'ils rejetteraient 
toute implication de la Turquie dans l'offensive sur Rakka.  
    Les YPG ont quant à elles plusieurs fois répété qu'elles 
n'interviendraient pas dans la ville, à majorité arabe, pour 
chasser l'EI, une tâche confiée à la composante arabe des FDS.  
    La France pousse depuis plusieurs semaines en faveur d'une 
offensive simultanée sur les deux fronts.  
    "On passe d'abord par Mossoul mais la bataille de Rakka doit 
avoir lieu", a déclaré dimanche sur Europe 1 le ministre de la 
Défense Jean-Yves Le Drian. 
    "Ça sera automatiquement des forces locales qui viendront 
libérer Rakka, même si les forces françaises, les forces 
américaines, la coalition, contribuent par des frappes à ce que 
l'on puisse démanteler le dispositif de Daech." 
     
    VOIR AUSSI 
    ANALYSE Rakka, une reconquête complexe à plusieurs inconnues 
      
 
 (Avec Suleiman Al-Khalidi à Amman, Tom Perry à Beyrouth, 
Emmanuel Jarry à Paris; Henri-Pierre André et Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.