1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La base militaire française au Niger sera basée à Madama
Reuters23/10/2014 à 17:47

PARIS, 23 octobre (Reuters) - La base militaire temporaire que la France est en train d'établir dans le nord du Niger dans le cadre de l'opération anti-terroriste Barkhane sera située à Madama, près de la frontière libyenne, a indiqué jeudi une source au sein du ministère français de la Défense. Jusqu'à présent, la localisation exacte de cette base, censée apporter un appui de choix aux forces françaises et nigériennes dans la lutte contre les groupes djihadistes et réseaux criminels, n'avait été avancée que par des sources militaires nigériennes ( ID:nL6N0RX53Z ). "Le gouvernement nigérien a donné son accord pour l'installation d'une base temporaire avancée à Madama", a indiqué cette source, qualifiant cette localisation de "stratégique". Cette base, située à 130km de la ville de Dirkou, dernière implantation militaire nigérienne dans l'extrême-nord du pays, "nous approche le plus des voies de communication qui relient le sud libyen aux autres théâtres" de la région, souligne cette source, citant entre autres le Mali et le Nigeria. "L'enjeu est clairement de cloisonner les différents théâtres et d'éviter que les groupes se renforcent les uns les autres en allant puiser dans les réserves d'armes de Libye", ajoute-t-elle. Les premiers travaux de mise en place de la base devraient commencer dès la fin de semaine, a-t-on précisé. A terme, cette base devrait fonctionner comme la base française de Tessalit au Mali, avec une présence permanente d'une cinquantaine de militaires et la capacité d'accueillir des hélicoptères et des unités d'infanterie de N'Djamena. "L'idée est de rayonner dans la zone avec des unités de l'armée nigérienne et de perturber le plus possible ces autoroutes du trafic qui longent la frontière libyenne", souligne-t-on. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer