Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UMP veut réformer le droit du sol

Reuters22/10/2013 à 21:21

L'UMP VEUT REVOIR LES MODALITÉS DU DROIT DU SOL

PARIS (Reuters) - L'UMP présentera d'ici à la fin de l'année une proposition de loi supprimant l'acquisition automatique de la nationalité française pour les enfants nés en France de parents étrangers en situation irrégulière.

Le président du principal parti d'opposition, Jean-François Copé, en a fait l'annonce mardi alors que le cas de Leonarda, une collégienne sans papier de 15 ans expulsée au Kosovo, continue d'agiter la classe politique française.

"Il ne s'agit pas de remettre en cause le droit du sol", a expliqué Jean-François Copé à la presse, mais "les enfants nés en France de parents illégalement installés sur le territoire français ne peuvent pas devenir automatiquement Français".

"C'est incompréhensible et ce n'est d'ailleurs pratiqué nulle part en Europe", a-t-il ajouté.

Lors de la séance des questions d'actualité à l'Assemblée, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a accusé l'UMP de porter atteinte au pacte républicain avec un tel projet.

"Vous êtes en train de préparer l'abandon du droit du sol au profit du droit du sang, ça, ce n'est pas la République", a-t-il lancé.

Une personne née sur le sol français de parents étrangers peut actuellement acquérir la nationalité française dès sa naissance si l'un des parents est lui-même né en France ou à sa majorité si elle a eu sa résidence habituelle en France pendant les 5 années qui précèdent sa demande.

Il en est de même pour un mineur entre 16 et 18 ans s'il réside en France depuis cinq ans. Les parents peuvent demander la nationalité française pour leur enfant dès qu'il a atteint l'âge de 13 ans.

L'abolition du droit du sol est l'une des propositions de longue date du Front national.

Florian Philippot, vice-président du Front national, a dénoncé de la part de Jean-François Copé un "enfumage à visée électoraliste".

"Au pouvoir entre 2002 et 2012, l'UMP a eu dix ans pour réformer le droit du sol ou pour le supprimer. Elle n'a rien fait. Elle attend d'être dans l'opposition, et minoritaire, pour faire une timide proposition, ce qui démontre son manque flagrant de sincérité", déclare-t-il dans un communiqué.

Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, a dénoncé "une proposition d'apprenti sorcier".

"Est-ce que Jean-François Copé a fait ces propositions il y a deux ans quand il pouvait le faire?", a-t-il commenté dans les couloirs de l'Assemblée.

"Je pense que l'UMP est dans une spirale totalement folle à vouloir mettre en oeuvre des débats qui ne profitent qu'au Front national", a-t-il ajouté.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.