Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UMP veut exclure Vanneste après ses propos sur les homosexuels

Reuters15/02/2012 à 19:12

L'UMP VA EXCLURE CHRISTIAN VANNESTE POUR SES PROPOS SUR LA DÉPORTATION DES HOMOSEXUELS

PARIS (Reuters) - L'UMP a annoncé mercredi l'expulsion prochaine du député du Nord Christian Vanneste pour avoir tenu des propos jugés "intolérables" niant la déportation d'homosexuels en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'élu, habitué des dérapages homophobes, a suscité une réprobation générale, y compris au sein de la Droite populaire, l'aile "dure" de l'UMP dont il est l'un des animateurs.

Il a cependant maintenu ses propos, affirmant n'avoir fait que "citer des faits", et a reproché à son parti de céder à "la puissance médiatique du lobby gay".

Lors de sa traditionnelle réunion du mercredi, le bureau politique de l'UMP "à l'unanimité, a condamné avec la plus grande force ces propos profondément choquants et intolérables", a déclaré le secrétaire général Jean-François Copé.

Il a ajouté que l'exclusion de Christian Vanneste de l'UMP serait à l'ordre du jour de la prochaine réunion du bureau politique, le 22 février, "et naturellement, cela va de soi, la suspension immédiate de son investiture pour les législatives".

Un candidat de l'UMP sera investi dans sa circonscription pour qu'il n'y ait "aucune ambiguïté", a-t-il dit.

"S'ils sont assez bêtes pour obéir à un lobby, qui défend des idées qui ne sont pas celles du président de la République, ils commettront une erreur", a répliqué Christian Vanneste sur Europe 1.

Ses thèses ont reçu le soutien indirect du défenseur de la cause des déportés, Serge Klarsfled, pour qui il n'y a pas eu de déportation d'homosexuels en France pendant l'Occupation.

"Je n'ai jamais vu un document faisant état de la déportation d'homosexuels en France", a dit l'avocat à Reuters, précisant que les lois allemandes sur le sujet n'avaient pas été étendues à d'autres pays.

L'historien Mickaël Bertrand, qui a dirigé un ouvrage collectif sur la déportation pour ce motif, estime à 62 en France le nombre de "déportés qui ont été envoyés dans des prisons et des camps allemands en raison de leur homosexualité".

LYNCHAGE MÉDIATIQUE ?

Le député UMP Jacques Myard a dénoncé un "véritable lynchage médiatique", soulignant lui aussi que, s'il y a eu de très nombreuses déportations en Allemagne, "il apparaît bien qu'ailleurs et notamment en France occupée, il n'y ait eu heureusement qu'un nombre limité de déportations pour cause d'homosexualité, et non une politique systématique."

Christian Vanneste avait fait l'objet de poursuites en 2006 et 2007 pour des propos homophobes, mais sa condamnation a été annulée par la cour de cassation. Cette décision avait provoqué la consternation des associations à l'origine des poursuites.

Il s'est exprimé dans une vidéo diffusée par le site Liberté Politique, animé par une association chrétienne.

Interrogé sur les sondages indiquant qu'une majorité de Français est favorable au mariage homosexuel, il répond que ce résultat est le fruit d'un "bourrage de crânes" dû au fait que les homosexuels sont surreprésentés dans le monde médiatique, ce qui leur permet de faire progresser leurs idées avec un "art consommé de la déformation systématique des faits".

Qualifiant l'homosexualité de "refus de l'autre", Christian Vanneste cite à titre d'exemple "la fameuse légende de la déportation des homosexuels".

"En Allemagne, il y a eu une répression des homosexuels et la déportation qui a conduit à peu près à 30.000 déportés. Et il n'y en a pas eu ailleurs (...) Il n'y a pas eu de déportation homosexuelle en France", dit-il.

GayLib, mouvement de défense des homosexuels associé à l'UMP, a été le premier à réclamer son exclusion.

"On ne peut que s'indigner, on ne peut qu'être choqués", a réagi Catherine Michaud, secrétaire générale de GayLib, assimilant les propos de Christian Vanneste à ceux de Jean-Marie Le Pen qualifiant les chambres à gaz de "point de détail".

De nombreuses personnalités de l'UMP ont condamné le député du Nord, dont la ministre chargée de l'apprentissage, Nadine Morano, qui a déclaré en bureau politique : "Il faut le virer !"

Chef de file de la Droite populaire, le ministre des Transports Thierry Mariani a pris ses distances, jugeant "injustifiable et incompatible avec les valeurs de notre famille politique" de s'en prendre aux homosexuels.

Le numéro deux du Front national, Louis Aliot, a lui aussi désavoué le député. "Je pense qu'il faut que Monsieur Vanneste relise un peu ses livres d'Histoire", a-t-il dit sur France 2.

Pour Delphine Batho, porte-parole du candidat socialiste François Hollande, les propos de Christian Vanneste "sont non seulement homophobes mais aussi négationnistes."

Mourad Guichard, Yann Le Guernigou édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.