Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UMP remporte la législative à Villeneuve face au FN

Reuters24/06/2013 à 00:31

L'UMP BAT LE FN À VILLENEUVE-SUR-LOT

BORDEAUX (Reuters) - Le candidat UMP Jean-Louis Costes a remporté dimanche l'élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) face au candidat du Front national Etienne Bousquet-Cassagne.

Avec 53,76% des voix contre 46,24% pour son adversaire, il a empêché le FN d'obtenir un troisième siège à l'Assemblée nationale, après l'élimination au premier tour du candidat socialiste dans le contexte du scandale entourant le député sortant Jérôme Cahuzac.

Ce dernier a été contraint de démissionner de l'Assemblée et de son poste de ministre du Budget après avoir finalement admis détenir un compte bancaire secret à l'étranger.

Jean-Louis Costes, dont les propos étaient retransmis par I>Télé, a estimé que sa victoire était "un avertissement au gouvernement".

Pour son adversaire Etienne Bousquet-Cassagne, "c'est une défaite qui a un petit goût de victoire".

"Notre victoire idéologique va à très court terme entraîner un basculement électoral qui permettra à Marine Le Pen et au Front national d'arriver au pouvoir", s'est-il réjoui, jugeant que "le front républicain est mort".

Cette huitième défaite du PS lors de législatives partielles depuis juin 2012 a ravivé les tensions dans la majorité. Le PS ne dispose plus que de 292 députés, soit trois sièges de plus que la majorité absolue.

"Nous aurons à tirer toutes les leçons du scrutin et du premier tour et du deuxième tour", a déclaré François Hollande lors d'un déplacement à Amman, en Jordanie. Le chef de l'Etat a précisé qu'il s'exprimerait davantage sur le sujet à son retour en France.

LE PEN VOIT LE FN AU SOMMET

Selon sa présidente Marine Le Pen, "le Front national voit à travers cette victoire politique une raison supplémentaire d'être très optimiste en vue des futures échéances électorales, à commencer par les municipales et les européennes de l'an prochain".

"Notre mouvement se sent encouragé à mettre une pression croissante sur un système politique qui commence à prendre l'eau de toutes parts, et à poursuivre son ascension vers le pouvoir, qui sera sans doute plus rapide que ce que l'on pouvait imaginer il y a encore quelques mois", ajoute-t-elle dans un communiqué.

Pour le président de l'UMP, Jean-François Copé, "la victoire de l'UMP exprime une fois de plus le rejet très net de la politique de François Hollande". A propos du score du Front national, il a parlé d'"avertissement sérieux" et estimé que "la notion de front républicain ne repose sur aucune réalité".

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, avait appelé les électeurs à faire "barrage au candidat du Front national" au second tour, un discours repris par François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Avant les résultats, Jérôme Cahuzac avait déclaré au Monde : "Ils vont essayer de me faire porter le chapeau, dire que c'est la faute à Cahuzac. Ils n'ont rien compris", écrit le quotidien sur son site internet.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a quant à lui estimé avant les résultats que l'incapacité des institutions européennes à défendre l'intérêt des peuples européens expliquait la montée des souverainismes, qualifiant le président de la Commission européenne de "carburant du Front national".

Au premier tour, Etienne Bousquet-Cassagne, âgé de 23 ans, avait obtenu 26,04% des voix, derrière Jean-Louis Costes (28,71%), éliminant le socialiste Bernard Barral (23,69%).

Au second tour, 52,47% des quelque 75.000 inscrits ont voté. On comptait 45,00% de suffrages exprimés et 7,48% de bulletins blancs ou nuls. Au premier tour, environ 46% des électeurs inscrits étaient allés voter.

Claude Canellas, avec Jean-Baptiste Vey à Paris et Julien Ponthus à Amman, édité par Jean-Stéphane Brosse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.