Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UMP prépare son "big-bang" économique pour l'après-2017

Reuters11/12/2013 à 15:28

L'UMP PRÉPARE UN "BIG BANG" ÉCONOMIQUE POUR L'APRÈS-2017

PARIS (Reuters) - Une centaine de parlementaires UMP ont présenté mercredi vingt propositions destinées à provoquer un "big-bang" économique après l'élection présidentielle de 2017, notamment par la suppression des 35 heures et une nouvelle réforme des retraites.

Réunis au sein de Génération Entreprise-Entrepreneurs Associés (GEEA) présidé par le député Olivier Dassault, ces élus ont remis leur livre blanc à Jean-François Copé, qui a promis d'intégrer ces propositions dans son futur "pacte présidentiel".

"Elles sont la clé pour sortir le pays de la situation de blocage dans lequel il se trouve", a déclaré le président du principal parti d'opposition. "Ce ne sont pas des propositions de droite classique, ce sont des propositions pour la France. J'en serai le plus ardent défenseur."

L'ancien Premier ministre François Fillon, candidat déclaré à la présidentielle de 2017, a évoqué les mêmes idées, qui ont aussi été déclinées par Jean-François Copé.

Parmi ces propositions figurent une baisse de 100 milliards d'euros en cinq ans des charges sur les entreprises, la suppression des 35 heures, une nouvelle réforme des retraites avec un allongement de la durée de cotisation à 45 années et le report à 65 ans de l'âge légal de départ à la retraite.

"Ces vingt propositions ont pour objet d'aider l'UMP à réaliser le 'big bang fiscal, économique et culturel' dont la France a besoin pour sortir du marasme", a dit Olivier Dassault.

Le livre blanc suggère de "faciliter un rapatriement patriotique des capitaux" par la mise en place d'abattements incitatifs "à condition d'investir 50% de ces sommes dans des entreprises innovantes de moins de 50 salariés et de conserver ces titres pendant huit ans".

On y trouve l'inscription dans la Constitution de l'interdiction de la rétroactivité des lois fiscales, la simplification du code du travail ou encore le relèvement des seuils sociaux et fiscaux.

Le GEEA prône l'obligation de démissionner de la fonction publique pour tout fonctionnaire élu au Parlement et une plus grande transparence du financement des syndicats.

Si le projet se concrétisait, les règles d'ouverture des magasins et des services seraient assouplies et le principe de précaution serait remplacé par un principe de responsabilité.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.