Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UMP met en garde les électeurs du FN pour les législatives

Reuters22/05/2012 à 17:26

L'UMP met en garde les électeurs du FN pour les législatives

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de l'UMP a appelé mardi les électeurs tentés par un vote Front national aux législatives à ne pas faire le jeu de la gauche, dénonçant une nouvelle fois l'existence d'une "alliance objective" entre la formation d'extrême droite et le Parti socialiste.

Jean-François Copé, qui s'exprimait au cours d'un point de presse commun avec le président du Nouveau Centre Hervé Morin, s'en est pris aussi à la nouvelle ministre de la Justice, Christine Taubira, qui s'est prononcée pour la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs récidivistes.

L'UMP et ses alliés doivent "s'adresser à ceux de nos compatriotes qui ont voté Front national à la présidentielle et leur dire 'attention, l'expression du ras-le-bol, de l'exaspération a pour conséquence de faire passer la gauche, parce qu'il y a une alliance objective entre Marine Le Pen et François Hollande'", a-t-il dit.

"Je dis aux Français qui veulent ou ont envie de voter Front national, qu'en votant Front national, on a la gauche qui passe, quand on vote Front national, on a Taubira et l'annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison", a-t-il ajouté.

Le score élevé de la présidente du Front national Marine Le Pen à l'élection présidentielle fait peser pour la droite et ses alliés centristes le risque d'un nombre important de triangulaires au deuxième tour des législatives de juin.

EXERCICE COMPARÉ

Alors que les scrutins parlementaires ont jusqu'ici toujours confirmé les tendances de la présidentielle quand ils interviennent juste après, la droite s'est fixé comme ambition de remporter le plus grand nombre de sièges possibles "pour empêcher les dégâts irréparables" que provoqueraient, selon Jean-François Copé, la mise en oeuvre du projet socialiste.

Pour Hervé Morin, il faut "faire en sorte que nous ayons le maximum de parlementaires, mais aussi que nous gagnions ces élections législatives".

"Je continue à dire qu'il n'y a aucune envie de François Hollande", a répété le président du Nouveau Centre, en estimant qu'il avait été vainqueur "par défaut".

"Cette campagne des élections législatives est d'ores et déjà le moment pour nous de dire aux Français le programme de François Hollande est inapplicable et il est inadapté."

En réponse aux médias qui s'inquiètent de la possibilité d'alliances entre l'UMP et le Front national dans certaines circonscriptions législatives, une éventualité qu'il se refuse à envisager et qu'il condamne par principe, Jean-François Copé a conseillé d'interroger le Parti socialiste sur son alliance tacite avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon.

"Rien de tel que de faire l'exercice comparé de leurs propositions pour voir qu'il y a pas mal de points communs entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, dans la manière dont ils s'expriment, dans la manière dont ils stigmatisent, et puis aussi dans les propositions qu'ils font !", a-t-il dit.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.