Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Ukraine compte sur 3 tranches d'aide du FMI en janvier

Reuters30/12/2014 à 15:36

(Actualisé avec du contexte) par Natalia Zinets KIEV, 30 décembre (Reuters) - L'Ukraine pense que le Fonds monétaire international (FMI) lui versera trois tranches d'aide simultanément à l'issue d'une visite prévue le mois prochain et espère toujours qu'un programme de renflouement de 17 milliards de dollars pourra être augmenté, a déclaré mardi le gouverneur de la banque centrale. Valeria Gontareva n'a pas précisé quel montant serait ainsi versé mais il semble qu'il doive dépasser les quatre milliards de dollars (3,3 milliards d'euros). Avec une économie au bord de la faillite en raison d'un conflit séparatiste dans l'est du pays et d'importations énergétiques onéreuses de Russie, l'Ukraine a présenté lundi un budget d'austérité dont elle espère qu'il fasse bonne impression auprès de la mission du FMI qui se rendra à Kiev le 8 janvier. L'économie ukrainienne risque de se contracter de 4,3% l'an prochain, tandis que la monnaie locale, la hryvnia, est tombée à des plus bas sans précédent. L'Ukraine a pour l'instant reçu deux tranches d'aides, d'un montant total de 4,6 milliards de dollars, dans le cadre du plan de renflouement conclu en avril pour soutenir l'activité économique et renforcer les réserves de change. Depuis lors, le gouvernement ukrainien a fait savoir que ce plan devait être augmenté, à quoi le FMI et l'Union européenne en particulier répondent qu'il faut au préalable que l'Ukraine mette en oeuvre des réformes promises de longue date. Le Premier ministre Arseni Iatsekiouk a dit lundi que l'une des priorités budgétaires serait la défense et la sécurité, avec une enveloppe de 90 milliards de hryvnia (5,7 milliards de dollars). S'exprimant lors d'une conférence de presse, Valeria Gontareva a précisé que le gouvernement s'attendait à ce que le FMI verse deux tranches d'aide qui auraient dû être débloquées avant la fin de l'année, ainsi qu'une troisième tranche. "Je pense que trois tranches seront regroupées et j'espère que le programme sera même augmenté", a-t-elle déclaré, ajoutant que le crédit serait affecté au remboursement de la dette externe, qui dépassera les sept milliards de dollars en 2015, et et du déficit commercial. Les deux tranches versées avec retard représentent un total de 2,7 milliards de dollars et la troisième devrait atteindre 1,4 à 1,5 milliard de dollars, suivant les conditions du programme de renflouement. Les remboursements de la dette gazière à la Russie et les mesures de soutien à la hryvnia ont réduit de plus de moitié les réserves de change de l'Ukraine cette année. A un peu moins de dix milliards de dollars, elles sont à leur niveau le plus bas depuis 10 ans et suffisent à peine à couvrir deux mois d'importations. Valeria Gontareva estime qu'elles pourraient revenir à un niveau sain par le biais d'une injection de liquidités du FMI. "Je voudrais trois mois de couverture des importations au moins, soit 15 milliards de dollars", a-t-elle dit. "Le FMI et nous-mêmes considéront qu'il serait bon qu'elles atteignent 23 milliards de dollars environ". (Avec Pavel Politiouk, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.