Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

APPLE

162.9400USD
0.00% 
valeur indicative 133.8813 EUR
Ouverture théorique 0.0000

US0378331005 AAPL

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.0000

  • clôture veille

    162.9400

  • + haut

    0.0000

  • + bas

    0.0000

  • volume

    76 831

  • valorisation

    826 760 MUSD

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    24.04.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    165.2400

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter APPLE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter APPLE à mes listes

    Fermer

L'UE veut renforcer l'autorité unique de protection des données

Reuters13/03/2015 à 17:35

BRUXELLES, 13 mars (Reuters) - Les ministres de l'Union européenne se sont accordés vendredi pour augmenter les pouvoirs d'une autorité unique chargée de faire appliquer les nouvelles règles communes sur la protection des données, une démarche mal perçue par les entreprises du secteur, favorables à un renforcement des attributions des régulateurs nationaux. Selon le mécanisme unique proposé, une entreprise opérant dans les 28 pays de l'Union n'aurait à traiter qu'avec l'autorité nationale en charge du dossier dans le pays où se trouve son siège ou dans celui où est implantée sa principale base opérationnelle, même si le dossier concerné implique des citoyens d'un ou plusieurs autres Etats membres. Mais certains pays s'inquiètent de voir les grandes multinationales du numérique, comme Apple AAPL.O ou Facebook FB.O , dont le siège européen se trouve en Irlande, ne traiter qu'avec Dublin, affaiblissant ainsi les autres autorités nationales. Sous la pression de ces pays, les ministres de l'UE ont donc accepté de donner à toute autorité "concernée" le pouvoir de contester une décision particulière. En cas de contestation, le dossier concerné serait renvoyé à l'autorité européenne -- qui reste à créer -- regroupant les 28 autorités nationales, laquelle serait habilitée à prendre des décisions contraignantes. "Le mécanisme proposé sera plus lourd que les procédures existantes, ce qui se traduira par une charge administrative superflue et des décisions plus lentes pour les citoyens", a réagi l'Industry Coalition for Data Protection, qui regroupe de grandes entreprises privées comme Apple, Google ou IBM. Pour Paula Barrett, associée du cabinet juridique Eversheds, "la nouvelle approche semble ouvrir la porte à un rôle accru des voix plus conservatrices au sein des autorités de protection des données". Le mois dernier, une proposition qui visait à obliger les opposants à une décision nationale à réunir au moins un tiers des autorités concernées pour pouvoir la contester au niveau communautaire a été abandonnée, ce qui a suscité des critiques de pays comme l'Irlande, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. "Cela aurait fortement réduit le risque de recours par caprice", a déclaré le ministre irlandais de la Justice. L'accord conclu vendredi peut être remis en cause en juin, lorsque les ministres européens examineront l'ensemble des règles en cours d'élaboration. (Julia Fioretti, Marc Angrand pour le service français)

Valeurs associées

0.00%
0.00%
0.00%
0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.