Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BP

566.50GBX
-1.82% 
valeur indicative 6.47 EUR
Ouverture théorique 577.30

GB0007980591 BP.

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    577.30

  • clôture veille

    577.00

  • + haut

    578.90

  • + bas

    564.50

  • volume

    52 926 033

  • valorisation

    11 297 388 MGBX

  • capital échangé

    0.27%

  • dernier échange

    24.05.18 / 17:50:07

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    444.75

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BP à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BP à mes listes

    Fermer

L'UE veut relancer le projet de gazoduc transcaspien

Reuters25/03/2015 à 17:51

par Marat Gurt ACHGABAT/TBILISSI, 25 mars (Reuters) - L'Union européenne cherche à relancer un projet de gazoduc reliant le Turkménistan à l'Europe en impliquant des énergéticiens européens, a dit un diplomate de l'UE en poste au Turkménistan. Les tensions entre l'UE et la Russie liées à la crise ukrainienne poussent les Européens à diversifier leurs approvisionnements en gaz, assurés pour près d'un tiers par Moscou. Le chargé d'affaires de l'UE au Turkménistan Denis Daniilidis a dit à Reuters que le commissaire européen à l'Energie Maros Sefcovic se rendrait à Achgabat dans les prochains mois pour reprendre les discussions sur le projet de gazoduc transcaspien. Le projet qui doit permettre d'acheminer du gaz du Turkménistan jusqu'en Europe via la Mer caspienne, l'Azerbaïdjan et la Turquie est paralysé depuis des années en raison d'incertitudes politiques, juridiques, financières et environnementales. "Au cours de nos échanges avec nos partenaires turkmènes, nous sommes arrivés à la conclusion que nous devions déterminer les modalités permettant une implication des entreprises européennes souhaitant acheter du gaz turkmène pour le marché européen", a ajouté Daniilidis. Des représentants des autorités turkmènes ont récemment dit que des négociations "actives" étaient en cours sur les moyens de fournir entre 10 et 30 milliards de m3 de gaz par an à l'Europe, sans toutefois donner plus de précisions. Le Turkménistan et la Turquie ont signé l'année dernière un accord-cadre pour la fourniture de gaz au projet de gazoduc transanatolien (TANAP) qui doit acheminer le gaz du gisement de Shah Deniz 2, situé en mer Caspienne, à 70 km au large de l'Azerbaïdjan. Pour se connecter à TANAP, le Turkménistan doit construire sa propre liaison sous la mer Caspienne dont le statut juridique ne fait l'objet d'aucun accord, la Russie et l'Iran considérant en conséquence que la réalisation de cette liaison nécessite le consentement des cinq pays riverains. TANAP doit relier la frontière turco-géorgienne à la frontière gréco-bulgare avec la Turquie. Il est prévu que sa construction soit achevée à la fin 2018 pour de premières livraisons en provenance de Shah Deniz 2 en 2019. BP a dit mercredi espérer signer un accord d'ici deux mois pour entrer au tour de table de TANAP. La compagnie pétrolière britannique avait dit en 2013 vouloir prendre une participation de 12% dans TANAP, contrôlé actuellement à hauteur de 58% par la compagnie nationale azerbaïdjanaise Socar et de 30% par l'opérateur turc d'oléo et de gazoducs Botas. Le russe Gazprom a fortement réduit ses importations de gaz en provenance du Turkménistan au cours des dernières années, Achgabat exportant désormais entre 30 et 35 milliards de m3 de gaz par an vers la Chine, des volumes appelés à doubler d'ici 2020, date à laquelle Gazprom doit de son côté commencer ses livraisons à la Chine. (Avec Margarita Antidze, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

BP
-1.82%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.