Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UE réfléchit à un allègement des sanctions contre la Russie

Reuters26/09/2016 à 17:51
 (Suppression de la mention des entreprises) 
    BRUXELLES, 26 septembre (Reuters) - Les chefs d'Etat et de 
gouvernement européens débattront lors du Conseil des 20 et 21 
octobre d'un éventuel allègement des sanctions économiques 
imposées à la Russie, qui suscitent l'irritation croissante de 
certains Etats membres. 
    Ces mesures, adoptées après l'annexion de la Crimée, en mars 
2014, puis en raison du rôle joué par Moscou dans le conflit de 
l'est de l'Ukraine, ont peu de chances d'être levées à cette 
occasion, mais le sommet permettra d'évaluer les forces en 
présence.  
    Le divorce annoncé entre Londres et l'UE et les tensions 
entre Bruxelles et les nationalistes au pouvoir en Pologne vont 
sans doute affaiblir le camp des partisans de la fermeté.  
    Parmi les adversaires de la reconduction des sanctions, on 
trouve l'Italie, la Grèce, Chypre, la Slovaquie et la Hongrie. 
Tous souhaitent renouer des liens commerciaux avec la Russie, 
premier fournisseur de gaz naturel de l'UE, notamment pour 
relancer une croissance stagnante.  
    "Il sera de plus en plus difficile de continuer à reconduire 
les sanctions, mais on peut y arriver si les sceptiques sont 
convaincus que les sanctions ne sont pas la seule composante de 
la politique de l'UE à l'égard de la Russie", commente un membre 
de l'administration européenne.  
    "Il y aura ceux qui veulent mettre la barre plus bas pour la 
Russie, faire savoir que, si Moscou lâche un peu lest, l'UE sera 
prête à normaliser un peu la situation. Et puis, il y aura ceux 
qui veulent mettre la barre plus haut.  
    "En fin de compte, on restera plus ou moins où nous en 
sommes. L'avantage des partisans de l'allègement, c'est que la 
prolongation des sanctions suppose l'unanimité. Reste que 
personne ne veut s'y opposer seul. Ce serait différent s'ils se 
mettaient à plusieurs", a-t-il ajouté.  
    L'Italie souhaite un débat en profondeur sur le coût des 
sanctions, qui sont en vigueur jusqu'en janvier, plutôt qu'une 
reconduction automatique tous les six mois.  
    Les partisans de la fermeté sont de leur côté de plus en 
plus nombreux à reconnaître que le consensus sera plus difficile 
à obtenir en l'absence de concessions.  
 
 (Gabriela Baczynska, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.