Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UE prudente sur la question de la mer de Chine du Sud

Reuters15/07/2016 à 16:53
    BRUXELLES, 15 juillet (Reuters) - L'Union européenne n'est 
pas parvenue à parler d'une seule voix sur la question de 
l'expansion militaire chinoise en mer de Chine du Sud, certains 
Etats membres hésitant à critiquer les autorités de Pékin pour 
des raisons économiques. 
    L'UE observe un statut de neutralité dans le contentieux qui 
oppose la Chine à ses voisins quant à leurs revendications 
maritimes dans cette région mais la France, l'Allemagne et la 
Grande-Bretagne entendaient clairement indiquer à Pékin qu'un 
respect des règles internationales était indispensable pour une 
nation qui veut jouer un plus grand rôle au niveau mondial. 
    D'autres pays comme la Hongrie et la Grèce, fortement 
dépendants des investissements chinois pour leur croissance 
économique, préfèrent se montrer discrets sur la militarisation 
menée par l'armée chinoise sur des îles en mer de Chine du Sud. 
    La Croatie et la Slovénie répugnent également à prendre 
position sur le jugement de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) 
de La Haye qui a donné gain de cause aux Philippines en estimant 
qu'il n'existait aucun fondement juridique pour que la Chine 
aménage sur certaines îles une zone de défense aérienne. 
    Dans leur communiqué vendredi, les 28 prennent note du 
jugement de la CPA et se disent "déterminés à maintenir un état 
de droit sur les mers et les océans". 
    Après trois jours de discussions difficiles à Bruxelles pour 
parvenir à une position commune, les Européens appellent les 
parties en présence à résoudre le contentieux "par des moyens 
pacifiques, afin de clarifier leurs exigences et de les 
poursuivre dans le respect et en accord avec le droit 
international". 
    Un diplomate européen a reconnu qu'il "n'était pas facile de 
parler d'une seule voix. Nous n'avons pas de problème avec un 
règlement pacifique mais la manière de formuler le communiqué 
était très délicate", a-t-il reconnu. 
    Les gouvernements européens ont simplement dit soutenir une 
"conclusion rapide" des négociations sur le code de conduite en 
mer de Chine du Sud, axe maritime essentiel dont l'activité 
commerciale est estimée à 5.000 milliards de dollars par an. 
     
     
 
 (Robin Emmot; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.