1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UE propose un cadre pour étendre le chômage partiel
Reuters01/04/2020 à 13:31

L'UE PROPOSE UN CADRE POUR ÉTENDRE LE CHÔMAGE PARTIEL

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a dévoilé mercredi un dispositif destiné à inciter les Etats de l'Union à adopter à leur tour des mesures permettant l'instauration du chômage partiel et éviter une explosion du nombre des licenciements.

Le cadre proposé par l'exécutif européen s'inspire très clairement des législations qui existent en France ou en Allemagne, par exemple, et qui prévoient que les finances publiques prennent en charge une partie des salaires afin de dissuader les entreprises de procéder à des licenciements.

"Actuellement, les entreprises payent les salaires de leurs employés, même si elles ne font aucun bénéfice. L'Europe les soutient, avec une nouvelle initiative", a déclaré la président de la Commission européenne, Ursula von de Leyen dans une vidéo.

"Cela doit permettre d'aider l'Italie, l'Espagne et tous les autres pays qui ont été gravement touchés. Et on pourra le faire grâce à la solidarité de tous les autres Etats membres", a-t-elle dit, ajoutant que le dispositif serait garanti par l'ensemble des pays d'Union, sans toutefois en préciser le mode de financement.

(Jan Strupczewski; version française Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodde12
    01 avril13:54

    Plusieurs administrations dont la justice ont fermé boutique. Leurs salariés sont-ils rémunérés à 80%. Les petites entreprises privées à qui on a interdit de travailler elles vont continuer à payer leurs charges fixes et ne recevront "peut-être" que 1500 euros.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer