Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UE lève ses sanctions contre l'ex-chef de la sécurité d'Ukraine

Reuters06/03/2015 à 18:35

(Actualisé avec raison expliquant la levée des sanctions) BRUXELLES, 6 mars (Reuters) - L'Union européenne a levé les sanctions qu'elle avait imposées l'an dernier au chef de la sécurité du président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch, selon un avis publié vendredi au Journal officiel. Oleksandr Iakimenko, chef de la sécurité d'Etat (SBU) au moment de la répression contre les manifestants de "Maïdan" pendant l'hiver 2013-2014, est l'un des quatre individus dont l'UE a gelé les avoirs il y a un an et dont les noms ne figurent plus sur une liste de renouvellement des sanctions validée jeudi. Un responsable de l'UE a expliqué que ces noms avaient été ôtés de la liste parce que les autorités ukrainiennes n'ont pas lancé de poursuites judiciaires contre eux, condition nécessaire pour que les sanctions soient maintenues. Les nouvelles autorités de Kiev, installées après la fuite de Viktor Ianoukovitch en février 2014, accusent Iakimenko, qui est âgé de 50 ans, d'implication dans la mort de manifestants à Maïdan (la place de l'Indépendance à Kiev) il y a un an. Elles ont réclamé à la Russie son extradition. Son successeur à la tête du SBU l'a baptisé l'été dernier le "traître numéro un" en l'accusant de fournir des armes à la rébellion prorusse. "Les allégations ne suffisent pas", explique le diplomate de l'UE, notant que, sans décision judiciaire officielle, les sanctions ne peuvent perdurer. Viktor Ianoukovitch lui-même, qui vit en exil en Russie, ainsi que son fils aîné et ses deux derniers Premiers ministres, figurent parmi les 14 individus visés par un gel des avoirs pour une durée supplémentaire d'un an, selon le Journal officiel de l'UE. ID:nL5N0W75B6 Tous ceux qui sont sanctionnés ont été officiellement cités, au moins en tant que suspects, dans des procédures ukrainiennes, souligne le responsable de l'UE. L'avis paru au Journal officiel mentionne que tous sont accusés de s'être approprié de façon illégale des fonds ou des biens publics. Selon le gouvernement de Kiev, Viktor Ianoukovitch et son proche entourage, "La famille", comme on appelle ce groupe, ont ponctionné plus de 30 milliards de dollars sur les finances de l'Etat au cours de ses quatre années au pouvoir. Quatre personnes, dont le plus jeune fils de Ianoukovitch et le frère du chef de cabinet de l'ex-président, ont vu les sanctions à leur encontre étendues pour trois mois jusqu'au 6 juin. Selon le responsable de l'UE, c'est pour donner aux autorités ukrainiennes un délai supplémentaire pour entamer les poursuites judiciaires. Sur les 22 alliés de Ianoukovitch faisant l'objet de sanctions depuis l'an dernier, les quatre qui ne sont plus sur la liste publiée vendredi sont Oleksandr Iakimenko, Oleksiy Azarov, le fils de l'ancien Premier ministre Mikola Azarov, et deux anciens conseillers de la présidence, Igor Kalinine et Andriy Portnov. (Alastair Macdonald; Jean-Stéphane Brosse et Danielle Rouquié pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.