1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'UE joue sa crédibilité sur la Grèce, selon Nicolas Sarkozy
Reuters29/06/2015 à 14:26

NICOLAS SARKOZY ACCUSE ALEXIS TSIPRAS D'IRRESPONSABILITÉ

PARIS (Reuters) - L'Union européenne ne doit pas donner "l'impression de céder" à la Grèce, sinon sa crédibilité sera emportée, a estimé lundi Nicolas Sarkozy, qui accuse Alexis Tsipras de "cynisme" et d'"irresponsabilité".

Le président des Républicains s'est rendu lundi en Espagne pour installer deux groupes de travail conjoints avec le Parti populaire du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

Le dossier grec a dominé les discussions.

"La Grèce a fait le choix d'un gouvernement qui lui a menti, d'un gouvernement qui veut tous les avantages de la zone euro et de l'Europe mais qui ne veut en assumer aucune des responsabilités", a déclaré Nicolas Sarkozy à la presse, en marge de sa visite.

"Que l'Europe, que l'euro donnent le sentiment de céder, et c'est la crédibilité de tout le système européen qui sera emportée", a-t-il souligné.

Nicolas Sarkozy a accusé le chef du gouvernement grec, qui a rompu les négociations et appelé à un référendum le 5 juillet sur le plan de soutien à son pays, de faire preuve de "cynisme", de "démagogie" et d'"irresponsabilité". Alexis Tsipras appelle les électeurs grecs à voter "non".

"Il n'y a pas de démocratie sans règles, il n'y a pas d'Europe sans règle, c'est trop facile", a dit le président des Républicains.

Lors d'un récent déplacement à Berlin, l'ancien président français avait estimé qu'Alexis Tsipras n'était pas "à la hauteur de la situation", mais que l'UE ne pourrait "pas laisser tomber" la Grèce.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jprabier
    29 juin15:25

    Sarkozy lui de la crédibilité il n'en a plus depuis longtemps après avoir ruine la France il ose encore se montrer .il n'a vraiment aucune fierté seul le pognon des autres l'intéresse elle est belle Europe de UMP j'espère que les français vont vite suivre le pas des grecs faut virer cette droite faites de ce.ailles immonde .il faut que la droite face le ménage il y a surement des gens bien mais pour le moment ils sont a l'arrière de l'affiche

    Signaler un abus

  • brugere4
    29 juin15:04

    la marionnette comme dit M3121282 nous a bien sauvé après la crise des sub prime .... quoiqu'on pense de lui il était de toute façon plus crédible que le mollusque

    Signaler un abus

  • M3242171
    29 juin14:42

    Fichez la paix au Grecs et vive le retour au Drachme. La au moins dans 6 mois ils sont sortie d affaire. Ce n est que misère et désolation que sème leurope depuis sont projet des années 20 .

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer