1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'UE favorable aux demandes GB mais pas d'accord sur les migrants
Reuters07/12/2015 à 15:48

    BRUXELLES, 7 décembre (Reuters) - Le président du Conseil 
européen Donald Tusk a estimé lundi qu'il existait une "volonté 
forte" parmi les pays membres de l'Union européenne de 
satisfaire les demandes d'aménagement présentées par la 
Grande-Bretagne mais qu'aucun consensus n'existait sur la 
requête britannique d'une baisse de l'immigration en provenance 
de l'Union européenne. 
    Dans une lettre adressée aux dirigeants de l'UE et publiée 
par le conseil, l'ancien Premier ministre polonais, qui 
présidera le sommet européen de la semaine prochaine, affirme 
qu'il est urgent de trouver un accord avec David Cameron. 
    "Notre but est de trouver des solutions qui satisfassent les 
exigences du Premier ministre britannique tout en cimentant les 
fondations sur lesquelles l'UE est bâtie", écrit Donald Tusk. 
    "L'incertitude concernant l'avenir du Royaume-Uni dans 
l'Union européenne est un facteur de déstabilisation. C'est la 
raison pour laquelle nous devons trouver un moyen de répondre 
aux inquiétudes britanniques aussi vite que possible", 
ajoute-t-il. 
    Le président du Conseil européen avait estimé la semaine 
prochaine que l'UE et la Grande-Bretagne pourraient conclure un 
accord en février prochain, estimant qu'une position commune ne 
pourrait pas être trouvée avant le CE des 17 et 18 décembre. 
( ID:nL8N13S5A6 ) 
     
     
     
 
 (Alastair Macdonald; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer