Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ERICSSON-B

6.61EUR
-1.20% 

SE0000108656 ERCB

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    6.61

  • clôture veille

    6.69

  • + haut

    6.61

  • + bas

    6.61

  • volume

    0

  • valorisation

    22 014 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.06.18 / 08:00:45

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur ERICSSON-B

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter ERICSSON-B à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ERICSSON-B à mes listes

    Fermer

L'UE et la Chine se réconcilient sur les télécoms

Reuters20/10/2014 à 16:11

(actualisé avec précisions) par Robin Emmott BRUXELLES, 20 octobre (Reuters) - L'Union européenne a mis fin à son différend de longue date avec la Chine sur les équipements de télécommunications, a annoncé lundi le commissaire au Commerce Karel de Gucht. En levant sa menace de sanctions contre les importations chinoises, la Commission européenne sortante apporte une note d'apaisement bienvenue dans les relations entre les deux puissances commerciales. "L'UE et la Chine ont réglé le cas des télécoms", a déclaré Karel de Gucht dans un communiqué, en rappelant que l'UE avait à coeur à faire respecter une stricte égalité de traitement entre ses entreprises et celles de ses partenaires stratégiques comme la Chine. L'enquête avait été ouverte le 15 mai 2013 mais, comme l'a rapporté Reuters le 8 octobre, Karel de Gucht espérait parvenir à un accord avant l'installation du nouvel exécutif européen début novembre, tandis que la Chine oeuvrait aussi à un apaisement susceptible d'ouvrir la voie à un accord de libre-échange entre les deux puissances. ID:nL6N0S3468 Le règlement du contentieux vient ainsi confirmer le réchauffement des relations commerciales bilatérales déjà bien engagé après la visite du président Xi Jinping à Bruxelles en mars. "L'enquête sur les réseaux de télécommunications mobiles en provenance de Chine ne sera pas poursuivie", a déclaré Karel de Gucht. Les Européens soupçonnaient les équipementiers chinois Huawei HWT.UL et ZTE 000063.SZ de bénéficier d'aides publiques pour baisser leurs prix et prendre des parts de marché au détriment des Ericsson ERICb.ST , Nokia Siemens Networks NOKI.UL et autres Alcatel-Lucent ALUA.PA . LA PART DE MARCHÉ DE HUAWEI MULTIPLIEE PAR 10 Selon un document de travail auquel Reuters a pu avoir accès, la part de marché de Huawei sur le marché européen des équipements télécoms est passée de 2,5% en 2006 à 25% actuellement, une percée spectaculaire qui n'a pu être possible qu'avec des aides publiques. Huawei et ZTE pratiquent des prix inférieurs de 18% à ceux des fabricants européens, montrait aussi le document. Après plus d'un an de tractations, Karel de Gucht et le ministre chinois du Commerce, Gao Hucheng, ont conclu un accord le 18 octobre, deux jours après le sommet Asie-Europe de Milan auquel a participé le Premier ministre chinois Li Keqiang. Selon Karel de Gucht, Pékin a accepté de discuter d'une limitation des crédits à l'exportation accordés aux entreprises chinoises, pour se mettre en conformité avec les règles internationales Celles-ci, établies par l'Organisation de la coopération et de développement économiques (OCDE), prévoient un plafonnement des crédits à l'exportation, qui prévoient des taux d'intérêts minimum et des délais maximaux de remboursement, ainsi qu'un processus transparent. Les deux parties ont convenu de mandater une autorité indépendante pour surveiller la part de marché des groupes télécoms chinois en Europe et les entreprises européennes en Chine. L'UE et la Chine coopéreront dans la recherche industrielle et se sont mis d'accord sur une égalité de traitement des entreprises dans les projets publics de recherche et de développement. (Véronique Tison pour le service français)

Valeurs associées

-1.20%
-3.55%
-0.51%
-3.19%
-3.13%
+0.36%
0.00%
+0.24%
0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.